mardi 20 octobre 2020
A VOIR

|

Il voulait mettre le feu à la maison, pas à son père

Publié le

USTICE - Le jeune mis en garde à vue vendredi pour avoir tenté d'immoler son père par le feu a expliqué son geste aux gendarmes.

Publié le 29/04/2019 à 14:47 - Mise à jour le 17/06/2019 à 9:09
Lecture < 1 min.

USTICE - Le jeune mis en garde à vue vendredi pour avoir tenté d'immoler son père par le feu a expliqué son geste aux gendarmes.

Le jeune de 20 ans qui a tenté d’immoler son père par le feu, vendredi dernier à Tipaerui, a été présenté ce lundi en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Papeete.

Lors de sa garde à vue, il avait expliqué aux gendarmes qu’il voulait mettre le feu à la maison familiale par haine envers sa famille. Il voulait retourner en prison à Tatutu en laissant ses proches sans toit. Il a indiqué ne jamais avoir eu l’intention d’immoler son père, et qui celui-ci s’est retrouvé aspergé d’essence en s’interposant.

Ce jeune homme au parcours chaotique est déjà bien connu de la justice avec 27 condamnations à son dossier, pour des faits de vol, usage de stupéfiants et violence aggravée. Sa première condamnation remonte à ses 13 ans.

Sa dernière condamnation était de 18 mois de prison, il avait été libéré le 1er février dernier.

Le tribunal correctionnel a décidé de le maintenir en détention jusqu’à son jugement, qui a été renvoyé au 4 juillet, le temps pour son avocate de préparer sa défense. Il risque jusqu’à 10 ans de prison ferme.

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Faa’a : l’enterrement d’un cas de Covid-19 crée la...

Le premier enterrement d’une victime du coronavirus a Faa’a a eu lieu ce dimanche matin au cimetière de Saint-Hilaire. Un enterrement qui a suscité de vives inquiétudes chez une riveraine qui craint d’être contaminée par la dépouille mais qui, paradoxalement, dénonce également les travaux de la commune. Ces derniers ont en effet créé un espace réservé aux personnes décédées du Covid, ce qui l’empêche désormais de sortir se promener.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV