jeudi 22 août 2019
A VOIR

|

Il viole sa fille et la met enceinte : un homme encourt 20 ans de prison

Publié le

Publié le 24/02/2019 à 14:13 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Il était venu lui-même se dénoncer à la gendarmerie dans le courant de l’année 2016. Cet homme de 40 ans avouait cinq viols commis sur sa fille au domicile familial. Des agressions qui s’étaient déroulées sur quelques jours alors que son épouse était hospitalisée. La victime, âgée 14 ans à l’époque, n’avait rien dit à son entourage par peur, mais elle était tombée enceinte suite à ces agressions. Sa mère lui avait alors demandé qui était le père de l’enfant. Face au silence gêné de sa fille, elle avait interrogé son mari qui avait fini par avouer. Un homme déjà condamné par le passé pour des agressions sexuelles sur deux de ses nièces.

Placé en garde à vue, la quadragénaire avait immédiatement reconnu les faits sans chercher à minimiser sa responsabilité. Une attitude que salue aujourd’hui son avocat. “Il n’a jamais remis en cause les paroles de sa fille, ce qui n’est pas forcément habituel dans les cas des pères incestueux qui, parfois, remettent en doute la parole de leurs enfants. C’est une personne qui a conscience de la gravité de l’acte qu’il a commis, et qui a conscience du mal qu’il a fait à sa fille. Donc aujourd’hui, il est à la fois très ému et très angoissé du verdict, mais auquel il est préparé”  déclare maître Edouard Varrod, avocat de l’accusé.

En raison de l’âge de la victime, l’audience se déroule à huis-clos, mais partiel. L’avocate de l’adolescente estime en effet que la présence des médias à ce type de procès est salutaire. “C’est important que la presse soit présente et qu’elle puisse en parler. La maman de la victime disait que régulièrement, lorsque son mari voyait ce genre de reportage à la télé, elle lui disait : ‘j’espère que toi tu ne feras jamais ça’. Et malheureusement, même avec les reportages et les mises en garde, ce sont encore des drames que l’on rencontre beaucoup trop souvent… Il est important pour la jeune fille qu’elle soit entendue et reconnue comme victime, et que son père soit condamné” explique maître Temanava Bambridge-Babin, avocate de la victime

Pour l’heure, l’accusé n’a pas été en mesure d’expliquer comment il avait pu s’en prendre à sa fille. Les débats se poursuivent demain. Le quadragénaire encourt 20 ans de prison.
 

Jean-Baptiste Calvas

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction