vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

Il porte plainte contre la DSP et se retrouve en garde à vue

Publié le

Publié le 27/07/2016 à 14:59 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture < 1 min.

Le plaignant se retrouve en garde à vue. Et pourtant Zino, le commerçant du marché de Papeete était le premier à engager une poursuite judiciaire. Il a été victime d’une interpellation musclée par un agent de la DSP pour laquelle il a reçu une ITT de 5 jours. Entendu en début de semaine, Zino dénonçait surtout la méthode d’étranglement dont il se dit victime.
 
La Police se défend en disant que le vendeur de mono’i a été interpellé pour outrage et rébellion. Au moment des faits, plusieurs témoins ont assisté à la scène. Les premières auditions ont démarré ce lundi.  L’enquête a révélé que certains témoins ont été menacés par la femme de Zino pour qu’ils témoignent en leur faveur. Suite à quoi, elle a été placée en garde à vue ce jeudi après-midi pour subornation de témoins.
 
Son mari aussi a été placé en garde à vue pour rébellion et outrage à agent. Zino et sa femme risquent jusqu’à un an de prison et un million d’amende.
 
 

 Rédaction Web 

infos coronavirus