lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

Il frappe son épouse puis lui enfonçe un pistolet dans la bouche

Publié le

Publié le 24/02/2017 à 9:21 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:21
Lecture < 1 min.

Selon La Depêche.fr, des policiers, appelés pour un différend familial se sont retrouvés nez à nez avec les parents d’une jeune femme de 24 ans qui leur  montre une photo de leur fille ensanglantée. Les policiers se rendent au domicile de la jeune fille.
Dans un premier temps, Yan refuse de les laisser entrer. Des négociations se déroulent jusqu’à ce que le tane violent les laisse pénétrer dans son domicile.

À l’intérieur, ils découvrent une jeune femme tétanisée et prostrée. Selon la victime, alors qu’elle baignait leur bébé de 4 mois, Yan est arrivé, l’a tiré par les cheveux et lui a asséné un coup de poing.

La trainant par les cheveux jusqu’au salon, il lui enfonce alors dans la bouche, le canon d’une réplique de Beretta 9 mm avec une balle chambrée. Elle réussi à se sortir de la situation et à envoie une photo d’elle à son frère pour qu’il prévienne la police.

Jugé par le tribunal correctionnel de Toulouse, au vu des douze mentions présentes sur le casier judiciaire de Yan, il est requis contre lui 15 mois de prison dont 5 assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve et son maintien en détention.

Le tribunal l’a condamné à 18 mois de prison dont 6 assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve ainsi qu’à un stage de sensibilisation aux violences conjugales. Le maintien en détention a été prononcé.
 

Rédaction Web avec La Dépêche.fr

infos coronavirus