vendredi 22 octobre 2021
A VOIR

|

Ice et cannabis à Tautira

Publié le

Publié le 10/02/2019 à 13:35 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Le procureur de la République Hervé Leroy donnait ce lundi une conférence de presse. Le 7 février,  un deuxième laboratoire d’ice a été découvert dans la maison voisine de celui qui avait été mis à jour le 19 janvier. Hervé Leroy a livré des éléments aux médias sur la découverte du deuxième laboratoire. 

>>> Lire aussi : Un deuxième laboratoire d’ice découvert à Tautira 

C’est dans le cadre d’une patrouille que les gendarmes ont découvert des pieds de cannabis dans une propriété. À l’intérieur de l’habitation située sur ce terrain, les militaires ont découvert un ustensile en “chauffe servant à confectionner de l’ice” ainsi que des bidons de produits chimiques, plusieurs plaquettes de médicaments en vente libre “servant à extraire une molécule entrant dans la composition de méthamphétamine, environ 6 grammes de cristaux s’apparentant à de l’ice et plus de 5 kg d’herbe de cannabis.” 

>>> Lire aussi : Ice : le Pays veut renforcer les règles pour les médicaments contenant de la pseudo-éphédrine

Une enquête a été ouverte. L’occupant des lieux, “âgé de 40 ans”, a été placé en garde à vue dès le lendemain. Il a reconnu avoir ouvert ce laboratoire fin 2017 “après avoir consulté sur internet des sites exposant la méthode pour confectionner de l’ice.” Il a également expliqué avoir reçu l’aide de deux individus qui finançaient son activité et l’aidaient dans la fabrication. L’homme a expliqué qu’il ne vendait pas de méthamphétamine, mais en consommait. Il a avoué en revanche qu’il offrait du cannabis de ses cultures à ses amis depuis longtemps. 

L’homme a été présenté à un juge d’instruction . L’enquête devra permettre d’identifier toutes les personnes ayant pris part à la fabrication et la vente d’ice. Les fabricants risquent de 20 ans de prison. 

​Rédaction web 

Rédigé par

infos coronavirus