fbpx
dimanche 26 janvier 2020
A VOIR

|

Huahine : huit mois avec sursis pour avoir jeté un rondin de bois sur les gendarmes

Publié le

Publié le 15/03/2017 à 15:39 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:21
Lecture 2 minutes

Trois militaires, gendarmes mobiles venus de métropole, intervenaient sur les quais de Fare après avoir été appelés pour une bagarre. En arrivant sur place, ils ont constaté qu’une vingtaine de personnes, imbibées d’alcool, s’y trouvaient et que deux individus avaient été blessés dans la rixe.

Alors qu’ils tentaient de former une “bulle” pour protéger l’auteur de la bagarre, lui aussi en sang, le prévenu avait jeté un rondin de bois de 40 centimètres de long qui a atteint le coude de l’un des militaires, le blessant légèrement.

Ceux-ci sont parvenus à l’identifier car quelques minutes plus tôt l’homme de 23 ans, qui était lui aussi ivre, avait été “très tactile”. “Il tâtait mon gilet pare-balles (…) Il a également essayé de saisir mon arme. Je l’ai repoussé violemment” a expliqué à la barre l’un des sous-officiers.

“C’est totalement inacceptable ce genre de comportement. Je demande une sanction sévère. On ne peut pas tolérer que des gendarmes, dans l’exercice de leurs fonctions, puissent  faire l’objet de violences”, a tonné la procureure avant de requérir une peine de 8 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt immédiat à Nuutania.

Devant les magistrats, le mis en cause a expliqué qu’il ne se souvenait plus réellement du déroulé de la soirée.  

Son avocate entendait d’ailleurs plaider la relaxe au bénéfice du doute mais, a-t-elle indiqué, le prévenu ne l’a pas souhaité : “Il m’a dit : ‘je respecte les gendarmes. J’avais beaucoup bu et, peut être, que je l’ai fait’. Je vous demande donc de faire preuve de clémence”.

Compte tenu du casier judiciaire vierge de l’intéressé, le tribunal a finalement décidé de le laisser libre. Mais s’il n’effectuait pas ses 120 heures de TIG dans un délai de 18 mois, il serait alors incarcéré à la maison d’arrêt de Faa’a.
 

J-B. C.

 
 
 

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le Tavini Huiraatira en deuil : Etienne Chimin est...

https://www.facebook.com/tavinihuiraatira/posts/10157884647029941 Etienne Tuaehaa Chimin, Président de l'association de financement du Tavini Huiraatira, est décédé. Il...

Un centre de télésurveillance en projet au fenua

Dominique Sorain, haut-commissaire de la République, s’est entretenu lundi matin avec Sana N’Diaye, directeur de l’entreprise NS Citadelle, en présence du colonel...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X