vendredi 23 avril 2021
A VOIR

|

Gendarmes pris à partie à Atimaono : 5 jeunes écroués à Nuutania

Publié le

Publié le 13/12/2017 à 15:06 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:18
Lecture < 1 min.

Ces cinq hommes participaient à la soirée de fermeture du club-house du golf où un concert était donné. Les gendarmes s’étaient rendus sur place pour rechercher une jeune mineure en fugue.

Mais une fois la soirée terminée, des bagarres ont éclaté et un homme, victime d’un coup, est tombé inanimé. Les militaires sont donc intervenus pour lui porter secours et se sont retrouvés pris à partie « par une foule d’environ 300 personnes« .

L’un des gendarmes a été frappé au visage avant d’être roué de coups une fois au sol. « Ce gendarme a terre a été molesté par une véritable meute. Il aurait pu être gravement blessé ou tué », a tonné le procureur. Leurs véhicules ont également été endommagés par des jets de pierres. Les jeunes présents s’en sont également pris aux pompiers qui intervenaient.

Pour disperser les belligérants, les gendarmes ont été contraints d’utiliser du gaz lacrymogène. Un usage proportionné de la force, salué par le parquet.

En quelques jours, en recoupant leurs informations et en sillonnant les quartiers de Papara, les gendarmes ont identifié les cinq jeunes mis en cause. Tous « plutôt bien insérés et disposant d’un soutien familial », s’est étonné le président du tribunal.

Les cinq hommes ont demandé un délai pour préparer leur défense. Ils seront donc jugés le 28 décembre et resteront derrière les barreaux jusqu’à cette date.
 

J-B. C.

 

infos coronavirus