lundi 19 octobre 2020
A VOIR

|

Erreur de dédouanement : l’amende du Terevau réduite

Publié le

Publié le 04/06/2019 à 15:27 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:17
Lecture < 1 min.

Pour une erreur de dédouanement datant de 2012 et depuis régularisée, SNGV2 (la société qui gère le Terevau) et Alfred Transit (son transitaire) risquaient solidairement une amende astronomique de plus d’un milliard de Fcfp. Nous vous expliquions tout ici.

Début avril, le gouvernement se voulait rassurant  en déclarant ne pas vouloir mettre en difficulté une société à laquelle il vient d’accorder le bénéfice de la défiscalisation pour l’achat d’un nouveau navire. Ce mercredi 5 juin, la direction du Terevau a annoncé avoir « pu signer une transaction avec les douanes, pour une amende d’un montant raisonnable sans mettre en péril les activités du Terevau. Les dirigeants de notre Pays ainsi que le service des douanes ont compris l’importance des activités de la société pour notre fenua et nous ont permis de régler ce contentieux à l’amiable rapidement (…) Nous pouvons désormais nous consacrer pleinement à la préparation de l’arrivée du ferry Terevau Piti en 2020 ».
 

infos coronavirus

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Quelles fleurs pour la Toussaint ?

À Papara, dans la vallée de Tamarua, Rosa Ariioehau exerce la profession d’horticultrice depuis 49 ans. Pour la fête de la Toussaint,...

Moorea économe, mais ses élus manquent d’exemplarité selon la...

Moorea est-elle bien gérée ? C’est la question à laquelle répond la chambre territoriale des comptes (CTC) qui a publié un rapport sur le sujet. Fiabilité des comptes, la situation financière de l’île, gouvernance ou encore services publics de proximité : autant de questions qu’a examiné la CTC sur une période de 6 ans. Si Moorea, qui est la quatrième commune de Polynésie, a incontestablement un potentiel, notamment touristique, l’absence de stratégies la dessert fortement. Ce rapport met aussi en avant des élus peu exemplaires. Ils sont 12 à cumuler 2,7 millions de Fcfp d’impayés : factures d’eau, de ramassage des ordures ou de téléphone. Et cela malgré les relances.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV