lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

« El Chapo » de retour au tribunal pour une autre affaire d’ice

Publié le

Publié le 17/03/2019 à 14:56 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:08
Lecture 2 minutes

Bis repetita pour Moerani Marlier, alias « El Chapo » dans le milieu local des consommateurs d’ice. L’homme de 38 ans a été extrait de Tatutu pour comparaître de nouveau devant le tribunal correctionnel ce lundi.
 
Il est accusé d’avoir effectué plusieurs voyages à Hawaii entre 2013 et 2014 pour importer de la méthamphétamine. Cette fois le trafic porte sur environ 800 grammes d’ice, pour un bénéfice à la revente de 96 millions de Fcfp.
 
Aux côtés de « El Chapo » Marlier, neuf autres hommes. Un tatoueur, des entrepreneurs, un dépanneur, tous ayant joué des rôles divers dans le trafic, comme financiers ou revendeurs.

L’un d’eux, un consommateur devenu intermédiaire dans les transactions, comparaît libre mais appréhende toutefois l’issue du procès. Il explique être tombé dans la drogue pour diverses raisons. « Mauvaises fréquentations, quelques problèmes familiaux et après c’est l’engrenage, tu rentres dedans sans vraiment t’en rendre compte. Ce n’est qu’après que tu vois que ça commence à être dangereux, que c’est pas bien », souffle-t-il.
 
S’il dit avoir arrêté de consommer de l’ice et n’avoir jamais été réellement accro, il mesure les ravages de cette drogue sur ses usagers. « Je voyais quelques copains, ça n’allait plus avec leur femme, les enfants, et la cause, c’était ça, assure-t-il. Il ne faut surtout pas commencer, parce qu’après c’est dur de s’en sortir. Ceux qui ont un mental un peu plus fort que les autres, ils réussissent. »
 
Le procès doit s’achever mercredi. Moerani Marlier encourt une nouvelle lourde peine. En août dernier, il avait déjà écopé de 8 ans de prison ferme pour un trafic portant sur 6 à 8 kilos de drogue entre 2016 et 2017.
 
 

Rédaction web avec Jean-Baptiste Calvas
 

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...