lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Échouement du navire de pêche Shen Gang Shun 1 sur l’atoll de Arutua

Publié le

Le Dauphin a procédé à l'hélitreuillage record de 36 marins, samedi à Arutua, après l'échouement du navire de pêche chinois Shen Gang Shun 1.

Publié le 22/03/2020 à 16:30 - Mise à jour le 15/04/2020 à 16:53
Lecture 2 minutes

Le Dauphin a procédé à l'hélitreuillage record de 36 marins, samedi à Arutua, après l'échouement du navire de pêche chinois Shen Gang Shun 1.

Le samedi 21 mars à 8h20, le JRCC Tahiti a reçu une demande d’assistance du navire de pêche chinois Shen Gang Shun 1 qui venait de s’échouer sur la côte ouest de l’atoll de Arutua, dans l’archipel des Tuamotu, avec 36 personnes à bord.

Aussitôt, le JRCC Tahiti a engagé le Dauphin inter-administration de la flottille 35F pour effectuer une première évaluation et évacuer les membres d’équipage du navire vers l’aéroport de Aratua. L’hélicoptère a décollé à 9h35 de Faa’a et est arrivé sur zone aux environs de 11h15.

Une fois le plongeur du Dauphin à bord du navire, il a supervisé l’opération d’évacuation par treuillages successifs des 36 marins, ponctués par des allers-retours vers Rangiroa pour ravitailler.

Accueillis par les autorités de l’atoll et un gendarme de Rangiroa lors de leur arrivée à terre, les naufragés ont été transférés, au fur et à mesure, par la navette de la commune, sur trois navires chinois du même armateur en attente à proximité des passes de Arutua.

À 17h30, les hélitreuillages de tous les marins ont été achevés à bord des trois palangriers qui ont repris leur route vers les eaux internationales. A 21 heures, après 12 heures d’activité intensive, le Dauphin s’est posé à Faa’a, mission accomplie, après avoir effectué un nombre de treuillages record.

Le Shen Gang Shun 1 est désormais posé sur le récif de Aratua et fera l’objet d’une opération ultérieure pour retirer l’épave de l’atoll.

Le Shen Gang Shun 1 a passé plus de 7 mois en mer avant de venir débarquer sa cargaison au port de Papeete en début de semaine. L’équipage a été confiné pendant l’escale et le navire a subi tous les contrôles des autorités de l’Etat et du Pays qui lui ont permis d’obtenir l’autorisation de repartir en mer vendredi dernier, accompagné d’autres palangriers de la même compagnie.

infos coronavirus