mardi 2 mars 2021
A VOIR

|

Diffamation : Geffry Salmon écope d’une amende de 500 000 francs

Publié le

Publié le 17/09/2018 à 6:35 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture < 1 min.

Geffry Salmon devra verser 500 000 francs d’amende et 200 000 francs de dommages et intérêts pour diffamation envers Edouard Fritch, président de la Polynésie française.

Entre les deux tours des élections territoriales, Geffry Salmon, tête de liste du Tahoera’a, avait tenu une conférence de presse au cours de laquelle il avait « dénoncé » le versement de subventions et d’aides en matériaux à la population par l’exécutif. Pour Edouard Fritch, tête de liste du Tapura Huira’atira, ces propos constituaient une diffamation. L’avocat d’Edouard Fritch avait sollicité 2 millions de francs de dommages et intérêts.

Le tribunal a estimé que les déclarations de Geffy Salmon ont bien porté atteinte à Edouard Fritch et que ses propos avaient pour dessein « de tenter d’influencer la campagne électorale », qu’il avait cherché « à tromper les électeurs ». Enfin, les juges ont indiqué que le préjudice moral pour le président du Pays était « significatif ».

infos coronavirus