lundi 20 septembre 2021
A VOIR

|

Deux ans d’inéligibilité requis contre Benoit Kautai

Publié le

Publié le 20/08/2018 à 11:10 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture < 1 min.

Les faits reprochés à Benoit Kautai datent de 2012 et 2013. A l’époque, l’élu était dans l’opposition (UPLD) et c’est le Pays qui avait déclenché l’affaire en portant plainte.

Il est reproché au tavana d’avoir volontairement surévalué les prix des chantiers de bétonnage des routes Taukua 2 et Hakapehi, sur sa commune pour ensuite se servir des matériaux inutilisés afin d’aménager d’autres voies de circulation non-budgétées.  Et ce, en période électorale. Benoit Kautai aurait ainsi trompé la Polynésie en utilisant des « devis gonflés » pour obtenir des subventions publiques bien plus importantes que celles auxquelles la commune ne pouvait prétendre pour ces chantiers. 

Pour sa défense le tavana a expliqué ce matin devant les juges qu’il connaissait mal les règles de chantiers qu’il s’en remettait à son secrétaire général et ses techniciens.
 
Un argument qui n’a pas plu au procureur : « Au regard de l’absence de franchise et au fait d’avoir voulu se présenter comme incompétent (…) je considère que Monsieur Kautai savait très bien ce qu’il faisait » a-t-il déclaré dans son réquisitoire avant de demander pour l’élu dix mois de prison avec sursis, 5 millions d’amende et une peine de deux ans d’inéligibilité.
 
Le procureur a également demandé une peine de 5 mois de prison avec sursis et une amende de 5 millions pour la directrice financière de la mairie qui était également poursuivie.
 
Le Pays a maintenu sa constitution de partie civile.

Rédaction web avec J.-B.C.
 

Rédigé par

infos coronavirus