samedi 27 février 2021
A VOIR

|

Décès d’une mule : un muto’i mis en examen pour non-assistance à personne en danger

Publié le

Un policier municipal de Papara, déjà impliqué dans un trafic d’ice, a été mis en examen, vendredi soir, pour non-assistance à personne en danger. Il est suspecté de ne pas avoir appelé les secours alors que l’un de ses proches, une mule qui transportait de l’ice, faisait un malaise. Il était décédé peu après.

Publié le 16/12/2019 à 10:33 - Mise à jour le 18/12/2019 à 9:44
Lecture < 1 min.

Un policier municipal de Papara, déjà impliqué dans un trafic d’ice, a été mis en examen, vendredi soir, pour non-assistance à personne en danger. Il est suspecté de ne pas avoir appelé les secours alors que l’un de ses proches, une mule qui transportait de l’ice, faisait un malaise. Il était décédé peu après.

L’enquête se poursuit sur le décès il y a près de deux ans d’un quadragénaire qui s’était risqué à jouer les mules. En mars dernier, plus d’un an après sa mort, les gendarmes avaient procédé à l’exhumation de son corps enterré au cimetière de Papara sous une imposante dalle en béton. Et son autopsie avait révélé que sa dépouille contenait effectivement une quarantaine de boudins d’ice.

En fin de semaine, l’un de ses beaux-frères, policier municipal, a été placé en garde à vue à la gendarmerie en marge de cette affaire. Le muto’i a ensuite été présenté à un juge d’instruction qui l’a mis en examen pour non-assistance à personne en danger.

La « mule » se serait en effet sentie mal en sa présence mais le fonctionnaire n’aurait pas contacté les secours. Elle était décédée quelque temps plus tard.

Ledit policier municipal n’est pas inconnu de la justice. Il avait été arrêté en juillet dernier et mis en examen dans le cadre d’un trafic de méthamphétamine, comme l’avait révélé Tahiti Infos.

Dans ce dossier, le fonctionnaire est suspecté d’avoir commandité des voyages de « mules » dont celui d’une femme arrêtée à l’aéroport en possession de 60 grammes d’ice alors qu’elle revenait d’un séjour à Hawaii.

infos coronavirus