fbpx
mardi 22 octobre 2019
A VOIR

|

Crash d’Air Moorea : “Est-ce que la disparition d’une personne vaut 3 millions?”

Publié le

Publié le 05/09/2018 à 14:54 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:20
Lecture 2 minutes

“C’est choquant.” Quelques minutes après l’arrêt de la Cour d’appel au civil ce jeudi à Papeete, dans l’affaire du Crash d’Air Moorea, le président de l’association 987, Nikolaz Fourreau, est sous le choc. En première instance, en avril 2015, les indemnités accordées aux familles des victimes s’échelonnaient entre 100 000 et 6 millions de Fcfp.

>>> Lire aussi – Crash d’Air Moorea : des indemnisations pour le préjudice moral

L’association a fait appel de ce jugement. Lors de cette deuxième audience qui s’est tenue en mai dernier, les familles des victimes ont demandé 2,5 milliards d’indemnités. Une demande qui n’a été entendue que partiellement par le tribunal civil.

Pour Nikolaz Fourreau, 11 ans après le drame, c’est un nouveau coup dur. “Aujourd’hui, on a une décision très surprenante dans la mesure où ils (NDLR : les juges) reconnaissent un certain nombre de préjudice, de traumatismes mais certains sont complètement écartés.”

> Du temps pour analyser la décision 

Derrière cette question d’argent, le président de l’association regrette que la compagnie Air Tahiti ne soit pas plus pénalisée. Pour lui, ces indemnités ne lui “coûtent rien”. Certaines indemnités sont de 3 millions de Fcfp. Là aussi, au regard de la perte des familles, cette somme ne représente pas grand-chose selon Nikolaz Fourreau. Il s’interroge : “Est-ce que la disparition d’une personne qu’on a confié à une compagnie aérienne, en confiance, et à qui on donne trois millions… Est-ce que la disparition d’une personne vaut 3 millions ?”

Le président de 987 va prendre du temps pour réfléchir et analyser cette décision. Avec le reste de l’équipe, ils décideront quelles suites y donner. Autre échéance à venir : le procès au tribunal correctionnel dans moins d’un mois. Là aussi, les familles des victimes attendent beaucoup de la justice.

Nikolaz Fourreau espère obtenir plus de réussite qu’au civil. Il souligne : “Il faut qu’on sache qu’il y a eu des personnes irresponsables qui ont pris des décisions complètement irrespectueuses de la vie, pour des raisons probablement simplement économiques. Donc ils ont gagné de l’argent en ne faisant pas de maintenance et ils n’en dépensent pas aujourd’hui en réparant les préjudices. […] On a l’impression de se battre contre des moulins à vent. On va avancer et ce qui nous tiendra c’est la mémoire de ceux qui ont disparu.”
 

Rédaction web avec Sam Teinaore 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Loma Spitz, grande dame de la chanson est décédée

Le monde de la musique polynésienne de la "belle époque" est en deuil. Loma, qui a formé avec sa soeur Mila, le duo célèbre des années 60 "Loma et Mila" est décédée aujourd'hui à l'âge de 80 ans des suites d'une longue maladie.

Web Zone : des solutions digitales pour les sourds...

La journée mondiale de la langue des signes était célébrée le 23 septembre, celle des sourds aura lieu samedi. L'occasion de parler des solutions digitales pour apprendre ou traduire la LSF.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X