jeudi 17 octobre 2019
A VOIR

|

Coup de filet dans le milieu du rachat d’or : le bijoutier et deux complices présumés écroués

Publié le

Publié le 26/01/2017 à 14:13 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Les gendarmes des Brigades de recherches de Faa’a et Punaauia n’ont pas chômé ces derniers jours. Après le vaste coup de filet organisé en début de semaine, qui a permis l’interpellation d’une quinzaine de personnes, les trois principaux suspects du dossier ont été mis en examen et écroués ce vendredi.

Parmi eux, le personnage central de l’affaire : un acheteur d’or de 62 ans, également gérant d’un commerce de meubles, qui faisait l’objet d’une surveillance depuis un an.

L’homme est suspecté d’avoir mis en place, depuis plusieurs années, un réseau composé de « petites mains » qui commettaient des cambriolages chez des particuliers pour y dérober des bijoux en or. Le précieux métal auraient été fondu avant d’être revendu à l’étranger, aux Etats-Unis notamment.

Devant le juge des libertés et de la détention, le sexagénaire a toutefois nié l’ensemble des faits qui lui sont reprochés.

 « C’est vraiment n’importe quoi (…) Je gagne très bien ma vie dans le rachat d’or mais honnêtement. Les voyages aux Etats-Unis, c’était des vacances (…) C’est une affaire où il n’y a rien, une machination. Je vais entamer une grève de la faim », a-t-il lâché, énervé.

Sauf que les éléments recueillis par les enquêteurs mettent à mal sa défense. Plusieurs des mis en cause ont en effet déclaré que le négociant en or les « incitait à commettre des vols ».  Pour le représentant que parquet, « seules ces activités illégales» permettaient à l’homme de 62 ans de « maintenir son train de vie ».

Chez certains des suspects, les enquêteurs ont trouvé nombre de bijoux mais aussi des produits chimiques destinés à s’assurer que les objets volés étaient bel et bien en or.

Le « garde du corps » du négociant, qui travaillait également dans son commerce de meubles, a lui aussi été mis en examen et placé en détention provisoire. De même que le neveu de celui-ci qui était sorti en novembre dernier de Nuutania.

Deux jours après sa remise en liberté, il aurait pourtant commis ses premiers cambriolages. Agé de 24 ans, il a déclaré au juge s’inquiéter d’éventuelles représailles : « ils vont payer des gens pour me tabasser en prison ». Un quatrième individu, lui aussi impliqué dans le dossier, avait été placé en détention provisoire il y a quelques jours. 

L’enquête n’en est qu’à ses débuts car les gendarmes ont encore de multiples pistes à investiguer. Si seulement quatre mis en cause dans le dossier sont, pour l’heure, mis en examen, d’autres présentations devant le juge d’instruction sont attendues.
 

J-B. C.

 
 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui...

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

“Notre but est que l’argent public soit bien dépensé”

Le nouveau président de la Chambre territoriale des comptes, Jean-Luc Le Mercier, a pris ses fonctions mercredi en présence des hautes personnalités de l’Etat et du Pays. Il vient remplacer Jean Lachkar. Interview.

Turama vous éclaire sur le démarchage à domicile

L’enquête Fetii Fenua vient de démarrer. Initiée par l’Institut de la Statistique, elle doit permettre de mieux connaître les mouvements de population en Polynésie et leurs besoins. Des enquêteurs viendront vous rendre visite. Comment les différencier des démarcheurs ? Nous répondons à cette question avec notre invité Raiarii Tama, chargé de communication de la Direction générale des Affaires Economiques (DGAE).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X