fbpx
mercredi 23 octobre 2019
A VOIR

|

Coup de feu mortel à Paea : le gendarme impliqué est « dévasté », selon son avocate

Publié le

Publié le 27/04/2017 à 14:21 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture 2 minutes

Parlant au nom du sous-officier de 46 ans, Me Adélaïde Pater, assure qu’il est « très touché par ce qu’il s’est passé ».

« Il a choisi d’être gendarme pour se mettre au service de la population (…) Il se levait le matin pour défendre les gens, pour ramener la paix dans les ménages. Et, là, il se retrouve malheureusement auteur d’un homicide involontaire, mais d’un homicide quand même », souffle la pénaliste.

Pour elle, le coup de feu était « totalement involontaire »:  « Il n’a jamais eu à aucun moment la volonté de sortir son arme. Il n’a pas fait le cow-boy. Il a seulement voulu mettre fin à une situation qui était très tendue, très conflictuelle, en sortant son Taser. Malheureusement, il s’est trompé (…) Il regrette très profondément ».

Selon l’avocate, son client et l’un de ses collègues, sont intervenus dans une habitation de Paea, jeudi soir, alors que deux hommes se battaient. Mais en situation de « sous-effectif », les militaires se sont trouvés « dans l’impossibilité de maîtriser à deux les individus au sol ».

« Le Taser était la seule solution pour arrêter  cette situation. Malheureusement, il s’est saisi de la mauvaise arme », ajoute Me Pater.

Son client est toujours à l’heure actuelle interrogé par ses collègues dans le cadre d’une garde à vue. Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte et confiée à un juge d’instruction. Le sous-officier pourrait prochainement être présenté au magistrat en vue d’une mise en examen.

Ecoutez également le témoignage d’une voisine de la victime, ici.

J-B. C. 

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X