mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Coup de couteau mortel : la victime était le petit-ami de la fille du mis en cause

Publié le

Publié le 28/12/2016 à 14:33 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Mercredi matin, un homme de 21 ans est décédé après avoir reçu un coup de couteau. Le drame a eu lieu à Outumaoro. Ce jeudi, après l’enquête de la gendarmerie, le procureur est revenu sur les faits.

La victime était en fait le petit ami de la fille de l’auteur du coup de couteau. « Les investigations ont pu établir ce jour que la victime décédée était le petit ami de la fille de l’auteur des faits qui ignorait l’existence de cette relation née il y a plusieurs années », a expliqué le procureur Hervé Leroy. 

« Si dans un premier temps le mis en cause a pu croire que la victime pourrait être un cambrioleur, compte tenu de la présence de ce scooter et d’effets dans le jardin, dans un second temps il a su par sa fille qu’il s’agissait en réalité de son petit-ami », a détaillé le procureur. Une altercation a éclaté entre le père et le petit-ami de la fille lorsque le jeune homme qui se trouvait sur la voie publique a voulu entrer dans la propriété pour récupérer son deux-roues. Le père refusait de le rendre tant que la gendarmerie ne se serait pas déplacée. 

L’auteur du coup de couteau savait donc qu’il n’avait pas en face de lui un agresseur sexuel ou un cambrioleur lorsqu’il a brandi son arme blanche. C’est en présence de son fils, qui avait eu une altercation avec la victime, que le père a menacé puis blessé mortellement le jeune homme. 
Selon le procureur, la victime n’était pas connue de la justice. Le jeune homme était étudiant inscrit en 2e année d’études de gestion à l’université.

« Un juge d’instruction est saisi et devra poursuivre les investigations sur les faits qualifiés de violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le parquet a requis du juge d’instruction la saisine du Juge des libertés et de la détention aux fins de mise en détention provisoire. » 

Rédaction web (Images : Tauhiti Tauniua Mu San )

Hervé Leroy, procureur de la République

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Gaz de Tahiti : les zones de stockage sous...

Le stockage de gaz et d’hydrocarbures à Motu Uta répond à une surveillance stricte. La double explosion survenue à Beyrouth la semaine dernière a interpellé les Polynésiens sur le risque d’accident d’industriel. Nous avons pu accéder au dépôt de Gaz de Tahiti . Dans cette zone très réglementée, des systèmes de détection de gaz ou de flammes sont installés tout autour des installations.

43 nouveaux cas de covid-19 confirmés dimanche en Polynésie...

La première communication officielle depuis l'annonce de nouveaux cas ce week-end, vient de tomber. Nous évoquions plusieurs dizaines de cas ce lundi....

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV