dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Chasse au deux roues trafiqués

Publié le

Publié le 18/08/2014 à 6:00 - Mise à jour le 29/06/2019 à 9:17
Lecture < 1 min.

Les deux roues trafiqués sont dans la ligne de mire des forces de l’ordre. Six mois après la destruction de scooters modifiés et d’équipements de compétition, les contrôles se poursuivent et s’intensifient. Bien que l’usage de ces engins soit interdit sur la voie publique, ils sont toujours nombreux à circuler.
A la gendarmerie de Faa’a, le butin de plusieurs saisies de deux roues trafiqués s’agrandit : surtout des pots d’échappements et des carburateurs qui permettent d’augmenter la vitesse. Mais ces pièces sont uniquement destinés à un usage sur circuit.
Plusieurs magasins spécialisés proposent des pièces pour modifier les moteurs des machines. Les revendeurs n’ont cependant pas le droit de procéder aux modifications sur les engins.
En février dernier, la gendarmerie a procédé à la destruction de deux-roues transformés pour la course sur route. Suite a cette opération, les forces de l’ordre ont rappelé à tous les vendeurs d’accessoires sur la législation en vigueur. Ils ont constaté que certains produits à la vente ne sont pas homologués.
Avec ces équipements, des deux roues de 50 cm3 peuvent atteindre les 100 km/h. Les forces de l’ordre intensifient donc leur contrôle. Car les freins d’origine ne sont pas adaptés, ni les pneumatiques. En 2013, plus de 70% des accidents de la route ont impliqué un deux-roues.
 
 
 
 
 

infos coronavirus