dimanche 24 mai 2020
A VOIR

|

Cambriolages en série à Punaauia

Publié le

Depuis quelques mois, les maisons du lotissement Nina Peata, à Punaauia, sont cambriolées les unes après les autres. Les voleurs ont également fait des victimes mercredi, jour de Noël.

Publié le 26/12/2019 à 15:17 - Mise à jour le 27/12/2019 à 11:23
Lecture 2 minutes

Depuis quelques mois, les maisons du lotissement Nina Peata, à Punaauia, sont cambriolées les unes après les autres. Les voleurs ont également fait des victimes mercredi, jour de Noël.

Elsie et sa mère Marita étaient encore choquées, lorsque nous les avons rencontrées ce jeudi. La veille, jour de Noël, elles avaient passé toute l’après-midi chez de la famille. Des instants de joie qui ont pris fin brutalement vers 22h30. De retour à leur domicile, au lotissement Nina Peata, à Punaauia, « c’est là qu’on a vu qu’on a été visitées… », souffle Elsie.

« Ma chambre a été dépouillée, poursuit-elle. Ils ont mis le souk et ils ont volé les bijoux. Qu’ils soient entrés chez moi, c’est un peu un viol. Ils ont violé notre intimité, dit-elle, émue. Heureusement, ils n’ont pas touché aux cadeaux qui étaient sous le sapin, sûrement grâce à l’emballage en papier Dépêche… » Chacun a donc pu recevoir ce jeudi matin les cadeaux que la mère et la fille avaient préparé.

« Mais ça gâche quand même les fêtes de Noël, confie Marita. On a prévu des tama’ara’a familiaux pour le 31 et le 1er, mais là on ne peut plus bouger. Ou alors une seule qui sort, mais ça craint aussi pour moi si je reste seule à la maison… C’est vrai que je vais m’enfermer, mais ils sont capables de tout. Dans d’autres maisons, ils ont utilisé une barre à mine pour pouvoir entrer. C’est grave, et ça craint pour les personnes qui restent à la maison. »

En effet, la maison d’Elsie et de Marita n’est pas la première du lotissement Nina Peata à avoir été visitée. De mémoire d’habitants, les vols auraient commencé depuis septembre-octobre.

« Certains se sont fait voler dans la matinée, pendant qu’ils faisaient des courses. Un autre voisin a été cambriolé le soir », détaille Marita.

Mais la situation pourrait changer. Du moins c’est ce qu’ils espèrent tous. Une voisine affirme avoir vu trois jeunes rôder dans le quartier. Elle leur a demandé ce qu’ils faisaient là, et ils lui auraient répondu qu’ils viennent pour voler. Un signalement a été fait auprès de la gendarmerie.

Quant à Elsie et Marita, elles ont porté plainte. Les gendarmes ont effectué ce jeudi des prélèvements d’empreintes et interrogé le voisinage.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV