dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Braquage à Puurai : la victime traumatisée

Publié le

Le braquage survenu jeudi dans un commerce de Puurai, à Faa'a, par deux hommes munis de masques et d’un pistolet, a marqué la caissière.

Publié le 10/04/2020 à 17:34 - Mise à jour le 10/04/2020 à 17:34
Lecture < 1 min.

Le braquage survenu jeudi dans un commerce de Puurai, à Faa'a, par deux hommes munis de masques et d’un pistolet, a marqué la caissière.

Les faits se sont déroulés jeudi aux alentours de 15 heures. Deux hommes masqués se sont introduits dans un magasin de Puurai, à Faa’a, et ont braqué un pistolet sur la tempe de la caissière en lui demandant l’argent de la caisse.

Elle s’est mise à crier, alertant sa sœur à l’arrière-boutique. Cette dernière serait arrivée avec un balai à la main, mais en voyant le pistolet, elle s’est mise à terre et a crié à son tour. Un voisin, alerté par les cris, est arrivé pendant que les malfrats prenaient la fuite.

« J’ai entendu la fille crier, c’est par là que j’ai couru voir, raconte-t-il. J’ai cru qu’elle était en train de se faire tabasser, je n’aurais pas cru que c’était des voleurs dans le magasin. »

La police est rapidement arrivée sur place pour dresser les constats. Même si le braquage a échoué, la victime est aujourd’hui traumatisée.

« Je ne me sens pas rassurée, je suis traumatisée, confie-t-elle. Pour le moment c’est encore chaud pour moi. Dans ma tête les scènes sont là, elles reviennent, du coup même hier soir, je n’ai pas pu fermer l’œil. C’est traumatisant. Ma sœur essaie de me rassurer, elle avait eu plus peur pour moi dans cette histoire, mais elle me rassure. »

Une enquête a été ouverte pour retrouver les deux individus. Ils encourent une amende de 18 millions de francs et 20 ans de prison.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Mahina à la recherche de nouveaux points de captage...

Rencontre cet après-midi entre le maire et les deux sociétés qui ont remporté l’appel d’offres pour construire une galerie drainante au fond de la vallée de la Tuauru à Mahina.

Une exposition sur le bombardement de Papeete pendant la...

Pour l’occasion, l’établissement scolaire a préparé une exposition de photos de la capitale après le bombardement. Le collège a également demandé à...

Nucléaire : Nicole Sanquer demande un programme de recherche...

La députée de Polynésie Nicole Sanquer présente à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale un amendement pour la création d’un programme prioritaire de recherche sur les anomalies génétiques qui pourraient avoir été provoquées par l’exposition à la radioactivité des essais nucléaires à Moruroa et Fagataufa.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV