mardi 15 juin 2021
A VOIR

|

Bonbonnes de gaz à la dérive : le président demande une enquête

Publié le

Publié le 15/01/2019 à 15:53 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

Lundi, le JRCC a été alerté de la présence à la surface de l’eau de bonbonnes ayant contenu du bromure de méthylène, une substance chimique hautement toxique. Ces bonbonnes vides, retrouvées suite à l’immersion du navire Kura Ora 2 au large de Papeete,  ont été récupérées par la direction de la biosécurité puis stockées en sécurité à Motu Uta.

Ce mercredi, le président Edouard Fritch a demandé l’ouverture d’une enquête administrative en recherche de responsabilité relative à l’immersion de ces bonbonnes.  
Selon le communiqué de la présidence, les premiers constats font apparaître des négligences certaines dans le traitement de ces déchets que l’enquête devra confirmer. Le président est déterminé à ce que des sanctions administratives soient prises à l’égard des agents qui auraient fauté dans leur mission.

Sur Facebook, des internautes ont publié des photos de bonbonnes retrouvées ce mercredi. Les autorités rappellent que la conduite à suivre en cas de découverte de ce type de bonbonne est de ne pas la déplacer. 
 

En cas de découverte d’une bonbonne, la conduite à tenir pour les usagers de la mer et du littoral est la suivante :
  •  Ne pas toucher, ne pas déplacer la bonbonne Le changement d’environnement, la fragilisation de la bonbonne et sa manipulation pourraient présenter des dangers éventuels. Il est donc impératif de laisser la bonbonne à l’endroit où elle a été découverte et de rester à distance.
  • Relever l’emplacement de la bonbonne Afin de faciliter la prise en charge de la bonbonne, il est nécessaire de relever les coordonnées GPS des lieux de découverte ou, en l’absence de GPS, de définir le plus précisément possible l’emplacement de la bonbonne.
  • Prévenir le JRCC Après s’être assuré d’avoir noté la position de la bonbonne, il est impératif d’avertir rapidement le JRCC par radio ou par téléphone en composant le 16.
  •  

 

infos coronavirus