samedi 27 février 2021
A VOIR

|

Bébé secoué : le procès d’un père accusé du décès de sa fille s’est ouvert

Publié le

Publié le 13/02/2018 à 15:23 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:17
Lecture < 1 min.

Elle aurait eu 5 ans aujourd’hui, mais elle ne fêtera plus son anniversaire. Et ce 14 février marque aussi l’ouverture du procès de son père, accusé de l’avoir tuée sans le vouloir.
L’audience a péniblement débuté ce mercredi. Les avocats, jurés et magistrats ne sont entrés dans le vif des débats qu’en début d’après-midi.
En cause : plusieurs incidents juridiques soulevés par le conseil de l’accusé. Des contentieux que la cour a dû purger avant de pouvoir réellement se plonger dans le dossier.

Sur le banc des accusés, un homme de 27 ans, qui comparait libre.
Le 27 novembre 2014, son ancienne belle-mère, qui avait la garde de sa fille, lui confie l’enfant pour quelques heures.  Une petite qui le craignait, selon les déclarations des proches de la fillette.
Mais en début d’après-midi, les pompiers sont alertés par l’accusé. La petite a perdu connaissance. Elle décèdera quelques jours plus tard à l’hôpital des suites d’un traumatisme crânien.

Dans un premier temps, l’homme explique que sa fille a chuté d’un banc. Puis il reconnait devant le juge d’instruction l’avoir violemment secouée à plusieurs reprises, car il ne supportait pas ses pleurs. Des aveux réitérés aujourd’hui à la barre.
L’accusé, qui n’a jamais été incarcéré jusqu’à aujourd’hui, encourt 30 années de prison. En raison des contretemps du début de l’audience, programmée sur deux jours, le verdict ne devrait être rendu que jeudi dans la soirée.

J-B.C

infos coronavirus