mercredi 18 mai 2022
A VOIR

|

Bagarre mortelle à Fareroi, une enquête est ouverte

Publié le

Le quartier Fareroi, à Mahina, habituellement paisible, a été le théâtre d'une bagarre qui a dégénéré, mardi, en fin d'après-midi. Un habitant du quartier a perdu la vie. Selon le parquet, cette affaire n'est aucunement liée à un trafic de stupéfiants.

Publié le 09/02/2022 à 7:46 - Mise à jour le 10/03/2022 à 12:16
Lecture < 1 min.

Le quartier Fareroi, à Mahina, habituellement paisible, a été le théâtre d'une bagarre qui a dégénéré, mardi, en fin d'après-midi. Un habitant du quartier a perdu la vie. Selon le parquet, cette affaire n'est aucunement liée à un trafic de stupéfiants.

C’est un fait divers qui a surpris les habitants de Mahina. Mardi, en fin de journée, un conflit a généré un attroupement dans le quartier de Fareroi.

Certains élèves du collège, situé à proximité, ont assisté à la scène. Une dispute entre deux hommes, qui a mené à une bagarre selon des témoins de la scène. La brigade municipale, la gendarmerie et les pompiers sont rapidement intervenus. L’un des deux habitants impliqués dans la bagarre, un quinquagénaire, est décédé peu après son transfert vers l’hôpital du Taaone. Selon la police municipale, l’homme était défavorablement connu des services de police pour trafic de stupéfiants et violence. Mais selon les proches du défunt, l’altercation n’avait rien à voir avec un trafic de drogue.

Une enquête a été ouverte précise le maire, Damas Teuira, joint par téléphone. Ce mercredi après-midi, une réunion est prévue entre la police, la mairie et les services de l’Etat pour évoquer la mise en place d’une cellule de prévention dans les établissements scolaires.

Si le motif n’a pas encore été clairement déterminé, la commune indique qu’il s’agirait d’un règlement de comptes sur fond d’alcool et de trafic de stupéfiants. Les témoins auraient entendu en effet les protagonistes crier “ice”.

[MàJ 11h30] Selon le parquet, l’affaire n’est aucunement liée à un trafic de stupéfiant comme nous l’écrivions ce matin. Le procureur de la République devrait d’ailleurs diffuser un démenti dans la journée.

infos coronavirus