mardi 11 mai 2021
A VOIR

|

Avarie moteur sur un A380 : 11 passagers portent plainte pour mise en danger de la vie d’autrui

Publié le

Publié le 16/01/2018 à 10:45 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:18
Lecture 2 minutes

Les images publiées par Aviation Geek étaient impressionnantes. Le 30 septembre dernier, une partie d’un des réacteurs de l’A 380-800 s’était décrochée en plein vol. L’avion avait dû alors être dérouté vers l’aéroport militaire de Goose Bay, dans l’est du Canada. Cet incident n’a eu aucun dommage pour ses 520 occupants.

Selon certains médias, des Polynésiens étaient à bord de l’appareil.

  Le moteur – construit par les américains General Electric et Pratt et Whitney au sein d’Engine Alliance – a été déposé et acheminé au centre de maintenance du motoriste à Cardiff (Royaume-Uni) où il est examiné par des enquêteurs du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA). 

Selon les premières constations, la soufflante, premier élément tournant à l’avant du moteur, s’est détachée en vol, entraînant avec elle la perte de l’entrée d’air.

 » Les conditions qui ont suivi la perte du moteur ont été extrêmement traumatisantes pour les passagers et l’équipage, ainsi qu’il ressort d’un grand nombre de témoignages, tous concordants « , selon la plainte, datée du 11 décembre.

10 des plaignants résident en France. Un onzième est domicilié aux Etats-Unis.

Après être resté plus de deux mois au Canada, l’appareil a regagné Paris début décembre, après que son moteur défectueux eut été remplacé.

L’avenir de l’A380, plus gros avion commercial au monde, qui a fêté en 2017 les 10 ans de son premier vol commercial, est incertain. Il peine aujourd’hui à trouver de nouveaux clients et le directeur commercial d’Airbus, John Leahy, a laissé entendre que le programe pourrait être abandonné.

Rédaction web avec AFP

infos coronavirus