lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

« Agression » à Punaauia : la gendarmerie « dissipe les rumeurs »

Publié le

Publié le 08/04/2019 à 14:42 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:08
Lecture 2 minutes

Lundi soir, une internaute publiait un message alarmant dans le groupe « Allô qui sait quoi » : « Il y a quelques minutes, une jeune fille s’est fait agresser pas très loin de central fac (à la descente du collège de Punaauia) on a essayé de l’aider mais on l’a embarquée de force. C’est un homme (ou plusieurs personnes), la jeune fille criait « au secours » ». Plus de 500 commentaires, 4000 partages… le web s’est emballé. 
 

Dans un communiqué, la gendarmerie explique que « les faits qui se sont déroulés sur le parking du collège de Punaauia le lundi 8 avril aux alentours de 21h10 ne sont en fait qu’un différent conjugal. Le couple a été identifié, aucune violence n’a été constatée ni dénoncée par la femme. » Les autorités précisent que « la dame et ses deux enfants sont en sécurité dans la famille de celle-ci après avoir été reconduit par les gendarmes. »

La gendarmerie explique faire cette « mise au point pour dissiper les rumeurs. Il est utile de rappeler que la diffusion de fausses nouvelles est de nature à engendrer des réactions inappropriées, en particulier si un signalement, un nom ou un numéro de plaque minéralogique est diffusé. Ne cédez pas à la panique à la suite d’une publication sur les réseaux sociaux.

Restez cependant vigilant. En revanche, appelez les forces de sécurité en faisant le 17 si vous êtes victime(s) ou témoin(s) d’actes mettant en danger la vie ou l’intégrité de vous même ou d’un individu. »
 

Rédaction web 

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.