jeudi 22 août 2019
A VOIR

|

Affaire Sainte Thérèse : comment les signalements sont remontés jusqu’à la justice

Publié le

Publié le 07/03/2019 à 17:25 - Mise à jour le 13/06/2019 à 13:08
Lecture 2 minutes

C’est à la paroisse de Sainte Thérèse que les faits auraient eu lieu, à l’époque où les deux victimes étaient encore mineures. Aujourd’hui âgés de plus de 18 ans, les jeunes ont décidé de parler. Ils se sont confiés à leurs parents qui ont pris contact avec la CIRCAS (Commission Interdiocésaine de Recours en Cas d’Abus Sexuel), la commission de recours en cas d’abus sexuels. Un organisme créé spécifiquement pour dénoncer des abus au sein de l’église.

“Je ne sais pas quel est l’événement exact qui a déclenché le fait qu’ils veuillent parler, mais il semble que c’est parce qu’ils veulent que ça s’arrête, qu’il n’y ait pas d’autres victimes. Maintenant, c’est à la justice de déterminer s’il s’agit vraiment de cas d’abus sexuels tels que déterminés par la loi, mais il y a tout de même quelques faits qui montrent qu’il faut s’en inquiéter et ne pas laisser courir. (…) Ils parlent de caresses, ils n’ont pas parlé de pénétration. C’est pour ça que je dis que c’est à la justice de faire son enquête. Peut-être qu’il y a des choses que les jeunes n’ont pas voulu nous dire” explique Antoinette Duchek Kohumoetini, présidente de la CIRCAS.

Trois jours plus tard, le 29 janvier, la CIRCAS déposait un signalement sur le bureau du procureur. Elle informait aussi Monseigneur Cottanceau, qui affirme avoir été très choqué par la nouvelle. Il a rencontré le père des victimes et le prêtre accusé : “Le père, lui, clame son innocence, et les victimes et leur père font état de ce qui s’est passé comme étant un lieu de souffrance et de déni de dignité qui a eu un impact important pour les jeunes. (…) Pour l’instant, il ne m’appartient pas de dire qui est coupable ou innocent. Je laisse à la justice le soin de déclarer les résultats de leur enquête, et en fonction de ces résultats, l’église prévoit un certain nombre de procédures à mettre en place”. Le père Cottanceau, par principe de précaution, a tout de même provisoirement confié la paroisse a un autre homme d’église.

Les deux victimes, elles, ont finalement déposé plainte, et hier matin, la DSP a placé le prêtre en garde à vue. Une perquisition a également été menée à son domicile. Elle a permis de révéler que le prêtre possédait dans son ordinateur des photos et vidéos pornographiques de très jeunes adultes, probablement mineurs.

Le prêtre restera en garde à vue au pire jusqu’à samedi matin. Ses paroissiens ont lancé une pétition pour lui apporter leur confiance et leur soutien.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Sam Teinaore

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER