mercredi 24 février 2021
A VOIR

|

Affaire Papy Fat : « On était des gamins »

Publié le

Publié le 05/06/2018 à 14:08 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:17
Lecture 2 minutes

Durant plusieurs heures, les 4 accusés sont soumis à un feu nourri de questions. Ont-ils porté des coups à Papy Fat ? Pourquoi l’ont-ils suivi dans la montagne durant des heures dans la vallée de la Fautaua ?  Et pourquoi ont-ils décidé de l’enterrer à la va-vite le lendemain après avoir découvert le corps sans vie du vieil homme de 82 ans ?

Un à un, les quatre hommes, quasiment tous mineurs au moment des faits, nient avoir violenté l’octogénaire. Ils assurent une nouvelle fois l’avoir empoigné pour tenter de le faire descendre de la montagne, une zone dangereuse selon eux. Se sentant agressé, Papy Fat leur aurait alors tendu les 40 000 Fcfp qu’il avait sur lui. Billets que les accusés ont empochés.

« Si vous ne l’avez pas frappé, pourquoi avoir décidé de l’enterrer ? « , interroge la présidente de la cour. « On avait pris des sous au vieux. Et comme on l’avait tenu. Il y avait nos empreintes. Quand on panique, on ne sait plus quoi faire. On était des gamins en ce temps-là », répond l’un des accusés tout en se disant « soulagé » par la tenue du procès.

Cette image de bons samaritains, l’avocat de la famille de Papy Fat, comme l’accusation, n’y croit pas une seule seconde. D’autant qu’en audition, certains des protagonistes avaient reconnu des coups portés au vieil homme.
« Votre version ne tient pas la route face aux éléments objectifs du dossier (…) personne ne veut nous dire aujourd’hui ce qu’il s’est passé« , souffle l’avocat général.

Jeudi, les réquisitions du magistrat sont attendues puis, vendredi, le verdict. Les 4 accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité. 

Rédaction web avec J-B.C
 

infos coronavirus