dimanche 18 avril 2021
A VOIR

|

Accident à Tiarei : le choc de la famille et des habitants du quartier

Publié le

Suite à l'accident qui a coûté la vie à deux personnes mercredi à Tiarei, la population est sous le choc. Les victimes et la conductrice du véhicule sont connues dans leur quartier.

Publié le 01/08/2019 à 16:43 - Mise à jour le 01/08/2019 à 17:26
Lecture 2 minutes

Suite à l'accident qui a coûté la vie à deux personnes mercredi à Tiarei, la population est sous le choc. Les victimes et la conductrice du véhicule sont connues dans leur quartier.

Mercredi peu avant midi, une voiture a percuté un abribus à Tiarei. Deux personnes y attendaient un transport. L’une est décédée rapidement, l’autre dans la soirée, des suites de ses blessures. Philippe Vaitoare, policier, était sur les lieux : « On a reçu l’appel vers midi, par les pompiers, nous signalant l’accident au PK 25. Quand on est arrivés sur place, on a constaté que le véhicule était sous l’abribus et les deux personnes avaient été éjectées à environ 5 à 6 mètres de l’abribus. (…) Ils étaient encore conscients. Ils disaient qu’ils avaient vraiment mal. Ensuite ils ont commencé à tomber dans les pommes. Après, les médecins sont arrivés et ont fait leur possible pour ramener ces deux personnes. »

Des amis d’enfance, connus dans leur quartier

Les deux hommes, âgés d’une cinquantaine d’années, étaient bien connus dans le quartier. Ils étaient amis et avaient même grandi ensemble. « Pour nous tous c’est un coup dur parce que ce sont des gens qui vivaient dans le même quartier que nous…(…) Depuis ce matin dans le quartier, c’est le silence total. je pense que tout le monde est sous le choc (…) C’étaient des gens connus dans le quartier et aimés par tout le monde. »

La conductrice du véhicule à l’origine de l’accident, une dame septuagénaire, a été évacuée vers l’hôpital de Taaone en état de choc après l’accident. Elle en est sortie mercredi dans la soirée. Cette dame est également connue dans le quartier.

Nina, la soeur d’une des victimes, est à la fois triste et en colère : « Quand tu es une mamie, que tu as des enfants, demande à tes enfants de conduire ta voiture. Là, elle a tué deux jeunes. Ça fait mal au coeur. Un des deux c’est mon frère. Je souffre. On ne peut pas ramener la vie. Hier j’étais à l’hôpital jusqu’à son dernier souffle (…) Les mamies, ne conduisez plus de voiture. »

Cet accident porte à 24 le nombre de tués depuis le début de l’année 2019. Dans un communiqué, le haut-commissariat a une nouvelle fois appelé à la vigilance sur les routes.

Lire aussi : Conducteurs de 70 ans et plus : la visite médicale est obligatoire

En Polynésie, dès l’âge de 70 ans, tous les conducteurs ont l’obligation d’effectuer une visite médicale tous les 3 ans pour pouvoir garder leur permis de conduire. Aujourd’hui, ils sont plus de 17 000 conducteurs au fenua à avoir passé cette tranche d’âge. Un conducteur de 70 ans ou plus qui ne présente pas de certificat médical, est un conducteur sans permis.

Mais la conduite des séniors est loin d’être la principale cause des accidents de la route. Selon la gendarmerie, l’accident de Tiarei est le deuxième qui met en cause un conducteur de plus de 65 ans cette année. Il y en a eu 2 l’an dernier et 10 en 2017.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.