lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

4 ans de prison requis contre le « roi » pakumotu

Publié le

Publié le 26/10/2016 à 15:52 - Mise à jour le 27/06/2019 à 10:30
Lecture 2 minutes

Athanase Teiri le « roi » pakumotu et 5 autres prévenus ont été convoqués ce jeudi au tribunal de Papeete. Ils n’étaient finalement que 3 présents : le « ministre » pakumotu de la Défense et deux agents de la sécurité du « roi ». Athanase Teiri, absent pour raison médicale s’est fait représenter par son avocat.

Les prévenus comparaissaient pour mise en circulation de monnaie non autorisée, mise en place de groupes de combat et participation aux groupes de combat. 
En janvier 2014, 18 agents de la DSP sont intervenus pour procéder à l’arrestation d’Athanase Teiri dans l’affaire des « patu », la fausse monnaie pakumotu. Mais deux agents de sécurité du « roi » ont brandit des armes, des carabines chargées, en direction des policiers. L’un s’est rapidement rendu, l’autre a mis en joue les policiers. Un tir est parti, en l’air. « Ce jour-là c’est vrai que la vision de ce canon braqué sur nous, ça nous a fait quelque chose », se souvient John Taerea Pani de la DSP. 

Les 18 policiers qui ont participé à l’intervention se sont constitués partie civile dans le dossier. Leur avocat, Me James Lau réclame 300 000 Fcfp de réparation pour chacun. « Derrière le policier, il y a un être humain qui a vécu une scène de violence », estime l’avocat. « À partir du moment où des gens sont investis d’un pouvoir sans contrôle, on peut craindre parfois des abus. On a vu comment les choses se sont passées », déclare Me Lau à propos des Pakumotu. 

Les 6 prévenus ont bénéficié d’une analyse psychologique. Aucun trouble mental n’a été décelé. Leur avocat plaide le délire narcissique du « roi », dans lequel ses disciples se seraient laissés entraîner. « On a donné beaucoup trop d’importance à ce type d’affaire même s’il y a eu un dérapage qui est jugé ici », déclare Me Jean Dominique des Arcies. « Il est certain qu’il y a une défaillance narcissique qui s’est produite dans son enfance et qui fait qu’aujourd’hui, pour combler cette défaillance, il se donne le titre de roi parce qu’il est d’origine royale des îles Cook ». 

Le procureur a requis 4 ans de prison avec mandat de dépôt et mandat d’arrêt contre les absents dont le « roi » pakumotu. Délibéré le 31 janvier.
 

Rédaction web avec Sam Teinaore

John Taerea Pani de la DSP

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une fresque géante au lycée professionnel d’Uturoa

Après plusieurs mois de confinement, les élèves de trois classes du lycée professionnel d’Uturoa ont réussi en un temps record la réalisation d’une fresque murale. Une œuvre géante qui s’appuie sur la "cohésion sociale", et qui a été inaugurée en présence des autorités de l’île.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV