jeudi 5 août 2021
A VOIR

|

18 mois de prison ferme pour l’ex-huissier de justice de Moorea

Publié le

Publié le 20/02/2019 à 8:40 - Mise à jour le 07/06/2019 à 16:36
Lecture 2 minutes

L’ancien huissier est bien connu de la justice. En 2015, il avait été mis en examen pour “abus de confiance aggravé”. Il était soupçonné d’avoir détourné 52 millions de Fcfp à une tante Fa’a’amu entre 2010 et 2014. Patrick Rey avait alors été interdit d’exercer avant qu’il ne démissionne de ses fonctions. 
À la mort de son mari, chef d’entreprise, celle-ci s’était retrouvée en difficulté. L’un des terrains lui appartenant sur l’île sœur avait donc été vendu pour 131 millions de Fcfp. Une partie de la somme a permis de rembourser les créanciers mais Patrick Rey, à qui elle avait demandé de gérer ses affaires, aurait empoché à son profit quelque 52 millions en plus des 25 millions qu’elle lui avait donné pour le remercier. Une manne financière grâce à laquelle l’ancien huissier a viabilisé des parcelles lui appartenant. 

En première instance, Patrick Rey avait été condamné en octobre 2017 à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis. Il devait également s’acquitter d’une somme de 54 millions de dommages et intérêts. À savoir, 52 millions pour rembourser l’argent détourné et deux millions pour préjudice moral. L’homme possédant des terrains, une saisie de ceux-ci sera effectuée pour payer l’amende. L’huissier lui-même et la partie civile avaient fait appel de cette peine le 13 décembre 2018.

La cour d’appel a finalement délibéré ce jeudi 21 février et a confirmé les peines, sauf la peine de prison qui est de 4 ans dont 30 mois avec sursis et mise à l’épreuve.
 

Rédaction web

infos coronavirus