lundi 17 mai 2021
A VOIR

|

15 ans ferme pour le père violeur, 2 ans pour la mère

Publié le

Publié le 05/09/2017 à 15:52 - Mise à jour le 21/06/2019 à 12:19
Lecture < 1 min.

Le huis clos partiel a été demandé pour le premier procès des assises, seule la presse a été admise, mais, aucune information ne doit permettre d’identifier la victime et les accusés. Une procédure qui s’applique lorsque la victime est mineure. La jeune fille était âgée de 13 ans au moment des faits. Elle en a 15 aujourd’hui. 

Tout a commencé au mois d’août 2015 lorsque la jeune fille avoue au directeur de l’établissement où elle est scolarisée qu’elle a été violée par son père et battue par sa mère pour qu’elle se taise. Son père est placé en détention provisoire à Nuutania et sa mère est poursuivie pour non-dénonciation d’un crime. 

Mardi à l’audience, ni le père ni la mère n’ont voulu donner des explications précises sur les faits pour lesquels ils sont poursuivis. Le père a refusé de répondre à la majorité des questions de la cour. Il a simplement confirmé avoir couché avec sa fille en précisant qu’elle était consentante. 

La cour a rendu son verdict ce mercredi. Le père qui encourait une peine de 20 ans de prison écope de 15 ans de prison ferme.  La mère encourait quant à elle une peine de 5 ans de prison. Elle écope de 2 ans ferme. 

Rédaction web avec Sam Teinaore

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...