lundi 26 juillet 2021
A VOIR

|

Upcycling : quand des couturières font des sacs en bâches recyclées

Publié le

Faire du bien à la planète tout en proposant des produits colorés, solides et innovants : c’est le pari de Face Polynésie. L’association forme une dizaine de couturiers en service civique. Ils sortent une collection de cabas fabriqués en bâches publicitaires recyclées. Une initiative originale qui permettra de financer du matériel de couture.

Publié le 14/12/2020 à 15:08 - Mise à jour le 15/12/2020 à 11:38
Lecture 3 minutes

Faire du bien à la planète tout en proposant des produits colorés, solides et innovants : c’est le pari de Face Polynésie. L’association forme une dizaine de couturiers en service civique. Ils sortent une collection de cabas fabriqués en bâches publicitaires recyclées. Une initiative originale qui permettra de financer du matériel de couture.

L’upcycling (ou surcyclage en français) est une technique qui consiste à récupérer des matériaux. L’association Face Polynésie réutilise, elle, des bâches publicitaires afin de fabriquer des objets de qualité majorée.

Et ces cabas n’ont rien à envier à ceux du commerce. “Je n’avais jamais fait ça, mais grâce à cette formation, je sais faire des sacs cabas, et je trouve ça magnifique. On a beaucoup de commandes. Les gens apprécient notre travail. (…) Je suis fière de moi et de ce que je fais” confie Kulani Temanuanua, couturière en service civique.

Rien ne se perd, tout se transforme

Les chutes sont remaniées en petites pochettes assorties aux sacs et des portefeuilles. Mieux que du neuf, les apprentis en service civique font du beau avec du vieux. “On n’a pas l’habitude d’utiliser des bâches publicitaires. Des entreprises font partie un peu du projet et nous donnent leurs bâches pour qu’on réalise après des produits. On a eu l’idée de faire des cabas par rapport à la complexité car ce sont des coutures droites, mais c’est vrai que c’est pas comme du tissu. Les filles ont commencé le 2 novembre à faire les cabas, et je leur apprends toutes les bases de la couture sur des machines professionnelles. (…) C’est vraiment une économie circulaire, c’est bien de pouvoir utiliser des bâches qui sont plus résistances que ce qu’on trouve en grands surfaces, et on participe au recyclage. On peut autant les utiliser pour les courses que pour la plage car ils sont très épais donc on n’a pas de sable à l’intérieur, mais aussi pour y mettre ses affaires de travail (…) On a de très bons retours. Les gens ont envie de consommer différemment, localement et durablement” explique Rose Fugier-Chaussinand, formatrice professionnelle en upcycling.

L’équipe de couturiers compte élargir sa gamme de produits recyclés avec des sacs à dos, des lunchs box ou encore des sacs de courses. Les fonds récoltés serviront à investir dans du matériel de couture. 

infos coronavirus