mercredi 21 octobre 2020
A VOIR

|

Une deuxième zone de rahui pour Papara

Publié le

Après avoir instauré une première zone de rahui à Atimaono avec Teva I Uta, les pêcheurs et la commune de Papara récidivent pour préserver leurs ressources.

Publié le 01/02/2020 à 15:31 - Mise à jour le 01/02/2020 à 15:31
Lecture 2 minutes

Après avoir instauré une première zone de rahui à Atimaono avec Teva I Uta, les pêcheurs et la commune de Papara récidivent pour préserver leurs ressources.

Jeudi soir, le comité de gestion, chargé du suivi du projet, a fixé une seconde zone de rahui : « Patere I Papara ». Située entre la passe To’a Piro et le lieu dit Moana Faa’o aux alentours du PK 32, elle s’étend sur près de 8 hectares et sera fermée à la pêche dès le 6 février.

« Après consultation de la toute la population de Papara, il y a 99,5% de la population qui est d’accord pour faire une zone protégée, rahui. Il est aussi important de noter que toutes les personnes nous ont dit lors de la consultation de la population : ‘comment cela se fait qu’il n’y ait pas encore de rahui à Papara ?' » explique Bruno Otcenasek, membre du comité de gestion.

Bruno Otcenasek (Crédit photo : Tahiti Nui Télévisio,)

« Cela a donc interpellé beaucoup de monde et donc nous, on a pris le train en main (…) en disant à la population que deux ans, c’était trop tôt. Par exemple, il faut six ans pour un bénitier pour qu’il soit à une taille comestible. J’aurai aimé que ce soit un peu plus long. Cinq ans, c’est pas mal. Mais bon, c’est déjà un début pour Papara » poursuit-il.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.