vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Un projet de loi pour protéger les ressources halieutiques

Publié le

Le Pays veut proposer une loi pour améliorer la gestion des pêches en Polynésie. Parmi les mesures proposées : autoriser la pêche au burgau ou encore favoriser la professionnalisation du secteur.

Publié le 03/11/2021 à 16:24 - Mise à jour le 03/11/2021 à 16:24
Lecture 2 minutes

Le Pays veut proposer une loi pour améliorer la gestion des pêches en Polynésie. Parmi les mesures proposées : autoriser la pêche au burgau ou encore favoriser la professionnalisation du secteur.

Le Pays veut améliorer la gestion des pêches au fenua pour une pêche durable, en proposant un projet de loi. Entre autres, le texte prévoit d’autoriser uniquement les pêcheurs détenteurs d’un titre professionnel officiel (licence de pêche ou carte de la Chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire) à commercialiser leurs produits de la pêche auprès des entreprises répertoriées à la Chambre de commerce et d’industrie, des services et des métiers et auprès de toute personne morale de droit public. Le but étant de valoriser la professionnalisation du secteur.

Le Pays propose également de lever l’interdiction de la pêche aux burgaux. Une mesure justifiée par le bon développement des stocks de burgaux dans les îles, selon le gouvernement. D’autant plus que les Polynésiens sont férus de cette chair et que la coquille et l’opercule de ce coquillage sont souvent utilisés dans l’artisanat. Le projet de loi veut néanmoins limiter la collecte aux burgaux qui mesurent entre 16 et 18 cm de diamètre, et ce pour assurer une exploitation durable de la ressource à l’échelle locale.

Il est également proposé de compléter l’outil de gestion “zone de pêche réglementée” (ZPR) déjà en place. Ces nouvelles mesures devraient permettre de prendre en compte l’état des stocks, les cycles des espèces et de contrôler la pression de pêche en Polynésie.

Le projet de loi du Pays sera d’abord soumis pour consultation à l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) et au Conseil économique social, environnemental et culturel de la Polynésie française (CESEC).

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

Délibération relative à l’exploitation des ressources vivantes de la mer territoriale.
Séminaire de travail sur un projet de réglementation relative à la valorisation des plantes aromatiques, médicinales et cosmétiques. Lutte contre les insectes xylophages du cocotier.
Projet de loi du Pays sur la protection de certaines espèces marines.
Règlementation relative à la qualité des graisses, huiles destinées à l’alimentation humaine 
Modification de la composition du comité des usagers fiscaux.
Encouragement de la pratique d’activités physiques : une convention pour un taux réduit de TVA dans les salles de sport.
Projet de loi du Pays sur la règlementation énergétique des bâtiments.
Approbation du plan général d’aménagement (PGA) de la commune de Mahina.
Ouverture du 50ème salon des Marquises.
Le Pays prend des dispositions pour mieux préserver le Kaveu..
Subventions de fonctionnement en faveur d’associations sportives, de fédérations sportives, du COPF et de clubs bâtisseurs.
Projet « Te faufa’a o to oe ananahi ».

infos coronavirus