samedi 31 octobre 2020
A VOIR

|

Un insecte hautement nuisible détecté : le ministre de l’Economie verte demande le renforcement des activités phytosanitaires

Publié le

Le samedi 23 mai, les agents de la cellule phytosanitaire ont procédé au contrôle d’un navire de type cargo en provenance des Etats-Unis. Lors de ce contrôle, un spécimen d’Oryctes rhinoceros, un insecte hautement nuisible, a été détecté dans l’une des cales du navire amenant les agents à une intervention sanitaire immédiate.

Publié le 08/07/2020 à 17:24 - Mise à jour le 08/07/2020 à 17:28
Lecture 2 minutes

Le samedi 23 mai, les agents de la cellule phytosanitaire ont procédé au contrôle d’un navire de type cargo en provenance des Etats-Unis. Lors de ce contrôle, un spécimen d’Oryctes rhinoceros, un insecte hautement nuisible, a été détecté dans l’une des cales du navire amenant les agents à une intervention sanitaire immédiate.

Pour la cellule phytosanitaire de la Direction de la biodiversité en charge des programmes de contrôles, l’Oryctes rhinoceros représente l’une des cibles prioritaires en termes de biosécurité pour le fenua. La Polynésie est en effet encore un des rares pays du Pacifique à ne pas être infesté par cet insecte qui s’attaque principalement aux cocotiers causant de sévères dégâts et pouvant entrainer une mortalité de 40 à 50 % voire dans les situations les plus graves jusqu’à 90 % des pieds.

L’entrée et l’installation irrémédiable de l’Oryctes rhinoceros pourraient avoir des conséquences désastreuses pour l’agriculture, l’environnement et le tourisme, menaçant ainsi tout un pan de l’économie de la Polynésie et des modes de vie dans les archipels. C’est notamment toute l’activité économique de la coprahculture qui se verrait très fortement impactée par la disparition des cocoteraies.

Ce constat amène aujourd’hui le ministre de l’Economie verte à demander le renforcement des activités phytosanitaires sur le port de Papeete et à l’aéroport de Faa’a. Un renforcement déjà enclenché fin 2019 mais qui va s’accentuer avec la multiplication des contrôles, le renforcement des équipes, la mise en place d’un programme de déploiement de pièges à Oryctes rhinoceros aux points d’entrée internationaux, mais aussi une modernisation des textes réglementaires pour être cohérent avec les actions de terrain. La mise en place des obligations de traitement au départ pour les moyens de transport est également sérieusement envisagée.

Par ses actions, la Direction de la biosécurité participe au développement économique de la Polynésie française en protégeant davantage nos ressources naturelles qui sont les richesses de demain.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

– Projet de loi du Pays concernant les délais applicables aux opérations d’investissements communaux financés par le Pays

– Restriction des conditions d’admission des navires de plaisance étrangers
– 2 projets d’investissement du secteur de la pêche soutenus par le Pays
– Attribution d’une subvention de fonctionnement en faveur de la fédération tahitienne de sports subaquatiques de compétition
– 5 projets d’investissement d’entreprises soutenus par le Pays
– Indice des prix à la consommation : baisse de 0,4% en juin
– Opération Timiona 2.2 : subvention à l’OPH pour la réalisation de logements
– Soutien au comité polynésien des maisons familiales rurales (CPMFR)
– Demande de reconnaissance de 9 titres à finalité professionnelle préparés au CFPA
– Contrôles de biosécurité pour lutter contre l’introduction de l’insecte nuisible oryctes rhinoceros
– Soutien à la création audiovisuelle
– Subventions dans le cadre du dispositif d’aide au digital
– Bilan de la campagne de rapatriement des déchets ménagers spéciaux
– Journées de la bande dessinée sur le thème de l’eau
– Soutien aux familles durant la crise sanitaire : point sur l’activité du Fonds d’action sociale
– Oncologie : prolongation pour une subvention d’investissement en faveur du CHPF
– Soutien à l’association Amazones Pacific
– Projet de loi du Pays relatif à l’exercice de la profession de manipulateur d’électroradiologie médicale
– Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
– Modification de la carte scolaire des enseignements du second degré public
pour l’année scolaire 2020-2021 : liste des mesures nouvelles 

– Dispositif d’aide au logement pour les étudiants (ALE) au titre de l’année universitaire 2019-2020
– Projet de construction d’un Centre aquatique de la Polynésie française
– Point sur la réalisation du lycée de Moorea

infos coronavirus

Toussaint 2020 : les cimetières sous surveillance

Pour ne pas que les cimetières deviennent les prochains foyers de l’épidémie, ils seront placés sous surveillance. Pour la célébration de la Toussaint ce week-end, le port du masque et le respect des gestes barrières sont demandés à toutes les familles.

À partir du 2 novembre, tous les cours se feront à distance à l’UPF

En raison de la crise sanitaire liée à Tahiti et du nombre croissant de cas positifs à l’UPF, de nouvelles dispositions relatives aux enseignements sont mises en place à partir de lundi 2 novembre 2020.