fbpx
jeudi 5 décembre 2019
A VOIR

|

Un fare compost pour la première fois au fenua

Publié le

C’est une première en Polynésie : la mairie de Pirae met à disposition un composteur collectif sur le site de Matatevei. Financé par l’Ademe, le fare s’adresse essentiellement aux administrés du coin.

Publié le 14/11/2019 à 16:33 - Mise à jour le 14/11/2019 à 16:56
Lecture 2 minutes

C’est une première en Polynésie : la mairie de Pirae met à disposition un composteur collectif sur le site de Matatevei. Financé par l’Ademe, le fare s’adresse essentiellement aux administrés du coin.

La ville de Pirae vient de réceptionner les travaux de son composteur collectif sur le site de Matatevai. Pour poursuivre sa politique de développement durable, la municipalité a investi un peu plus de 2 millions de Fcfp pour la construction de ce premier fare compost du fenua.

Objectifs : favoriser le traitement de proximité des déchets organiques en diminuant le volume de déchets dans le bac gris qui sont collectés et traités, et donner des idées aux associations de quartier. En effet, la collecte des poubelles pèse lourd sur les comptes de la commune, et 62% de son contenu pourrait servir de compost, et permettre à la mairie d’économiser 50 millions de Fcfp par an.

“Le principe du composteur, c’est que tous les usagers, les habitants, puissent venir quand ils le veulent déposer leurs bio-déchets. Il y aura une permanence organisée par la mairie avec quelqu’un qui va regarder, vérifier, contrôler… et voir que tout se passe bien. Car il y a certaines choses à ne pas faire, comme par exemple, ne pas mettre de déchets plastique dans le composteur. (…) Et on veut absolument que le compost produit soit utilisé de manière collective” explique Stéphanie Pourlier, chef du bureau de l’environnement à Pirae.

Véritable outil de cohésion pour sa population et de sensibilisation à la pratique du compostage et la valorisation des bio-déchets, ce fare compost sera présenté et inauguré aux officiels et à la population de Pirae à l’occasion du premier festival Zero déchet le samedi 23 novembre de 9 heures à 14 heures.

Fruits et légumes : la guerre des marges

Les maraîchers du fenua tirent la sonnette d’alarme. Le 15 février de cette année, sans concertation avec les producteurs, le gouvernement retire tous les fruits et légumes de la liste des PPN et des PGC, à la demande de la fédération générale du commerce. Chaque commerçant devient donc libre de fixer ses prix. Deux syndicats agricoles demandent au gouvernement des marges réglementées pour sauver l’agriculture locale.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X