jeudi 13 mai 2021
A VOIR

|

Un engrais à base de poisson pour manger plus sainement

Publié le

Ce que l'on cultive, on le consomme dans nos assiettes : c'est ce qu'a rappelé Thomas Moutame lors de son intervention auprès des administrés et du personnel communal de Mahina. Pour que les fruits et les légumes poussent sans produits chimiques, il a mis au point une formule pour produire un engrais à base de déchets de poissons. Une recette naturelle, simple et économique.

Publié le 09/04/2021 à 15:24 - Mise à jour le 09/04/2021 à 15:24
Lecture 2 minutes

Ce que l'on cultive, on le consomme dans nos assiettes : c'est ce qu'a rappelé Thomas Moutame lors de son intervention auprès des administrés et du personnel communal de Mahina. Pour que les fruits et les légumes poussent sans produits chimiques, il a mis au point une formule pour produire un engrais à base de déchets de poissons. Une recette naturelle, simple et économique.

Thomas Moutame, vice-président de la commission restauration scolaire au SCCPF, poursuit son engagement pour promouvoir les produits locaux dans les assiettes des écoles. Pendant trois jours, le personnel des cantines de Mahina ont suivi un séminaire sur le gaspillage alimentaire. Un volet sur la fabrication d’engrais naturels y est intégré.

Ils ont découvert ce vendredi matin un engrais éco responsable ayant pour base des kilos de déchets de poissons broyés. Des déchets transformés en mixture au CJA de Fare ute.

Un engrais naturel composé d’eau non chlorée, de déchets de poissons, de mélasse et de micro-organismes (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour Nathalie Bigorgne, 6e adjointe au maire de Mahina, en charge de la restauration municipale, cet atelier avait pour but de « travailler sur le cadre de vie des enfants, la manière de leur parler pour leur faire aimer peut-être un peu plus les légumes, les produits locaux. Et surtout, de leur faire prendre conscience des enjeux liés à ce projet, tant sur le domaine de la santé que sur le domaine environnemental » .

Thomas Moutame sensibilise le personnel communal et les administrés sur l’intérêt de bannir les produits chimiques dans les potagers. Il a rappelé qu’en effet, ce que l’on cultive, on le consomme dans nos assiettes. La formule de l’engrais naturel est simple et économique : de l’eau non chlorée, des déchets de poissons, de la mélasse et des micro-organismes.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Tu peux utiliser sur tes légumes, tes arbres fruitiers, sur les ignames, sur les patates douces… sur tous nous produits locaux ! » s’est enthousiasmé Thomas Moutame. « C’est de l’engrais naturel parce que, dans le poisson, il y a de l’azote, de la potasse, du phosphate et des oligo-éléments ».

Avec un fut de 200 litres, la réserve est suffisante pour fertiliser un petit faa’apu pendant un an.  

infos coronavirus