A VOIR

|

Un bébé dauphin égaré dans la baie du motu Martin

Publié le

Un bébé dauphin de Fraser égaré et en train de s'échouer a été secouru ce matin dans la baie de motu Martin à Mahina. La Diren et l'association Mata Tohora ont tenté de l'éloigner des rives, mais tant que l'animal n'aura pas retrouvé la protection de son groupe, sa vie sera en danger.

Publié le 11/12/2022 à 18:28 - Mise à jour le 12/12/2022 à 9:52
Lecture 2 minutes

Un bébé dauphin de Fraser égaré et en train de s'échouer a été secouru ce matin dans la baie de motu Martin à Mahina. La Diren et l'association Mata Tohora ont tenté de l'éloigner des rives, mais tant que l'animal n'aura pas retrouvé la protection de son groupe, sa vie sera en danger.

La vidéo tourne sur les réseaux sociaux depuis ce matin. On y voit des riverains de Mahina tenter de remettre à l’eau un dauphin juvénile en train de s’échouer. Il s’agirait d’un dauphin de fraser âgé de 2 à 3 mois. Alertée, la Direction de l’environnement (Diren) et un vétérinaire ont pu examiner l’animal, vigoureux et en bonne santé.

On l’a remis dans l’eau, parce qu’il avait l’air en pleine forme et qu’il se débattait. Dans l’eau, c’est une fusée, je n’ai pas réussi à le rattraper en paddle“, précise le vétérinaire bénévole de Mata Tohora, Olivier Bétremieux. Mais le dauphin refuse pour l’instant de quitter la baie et de regagner le large.

Et ses chances de survie sont faibles s’il ne rejoint pas rapidement ses congénères. “S’il ne tête pas sa maman, il va puiser dans ses réserves, et il n’en a pas beaucoup. Il va s’épuiser en une semaine“, alerte le spécialiste. Il risque alors de s’échouer sans que personne ne le remarque ou d’être la proie d’un prédateur comme le requin-tigre ou le requin-marteau.

Si jamais il se rééchoue, la Diren va devoir décider si on le met à Moorea, au Dolphin center pour essayer de le “requinquer”, ce qui est très compliqué pour cette espèce, ou alors l’emmener au large et espérer qu’il puisse retrouver son banc. Il va nous falloir beaucoup de chance“, soupire le vétérinaire.

Les chances pour l’animal de retrouver son groupe sont tout aussi mince. Les dauphins de fraser vivant au large, ils sont particulièrement difficiles à repérer et à approcher. “C’est un des dauphins qui a été découvert en dernier parce qu’il fuit l’homme. Ils sont très furtifs, ne s’approchent pas des côtes le jour et peuvent plonger très profond“, explique Olivier, saluant les bons réflexes et la réaction des riverains, qui comme lui, vont continuer à veiller sur le petit dauphin dans la baie.

Si des gens le trouvent, ajoute-t-il, il faut qu’il l’entoure de serviettes humides mais il faut laisser l’évent dégagé, pour qu’il respire. Ensuite, il faut appeler la Diren et les gendarmes, ils sauront quoi faire“.