jeudi 26 novembre 2020
A VOIR

|

Tortues vertes : plus de 189 traces de ponte recensées sur Tetiaroa

Publié le

La saison de ponte des tortues vertes a démarré en août à Tetiaroa, et déjà plus de 189 traces de ponte ont été recensées par les équipes de Te Mana o te Moana. La saison doit se poursuivre jusqu'au mois d'avril.

Publié le 20/11/2020 à 10:12 - Mise à jour le 20/11/2020 à 10:16
Lecture 2 minutes

La saison de ponte des tortues vertes a démarré en août à Tetiaroa, et déjà plus de 189 traces de ponte ont été recensées par les équipes de Te Mana o te Moana. La saison doit se poursuivre jusqu'au mois d'avril.

Les équipes de Te Mana o te Moana présentes sur l’île de Tetiaroa ont observé la première ponte de tortues vertes de la saison le 16 août dernier sur le motu Onetahi.

Présents sur l’atoll durant toute la saison de ponte, les biologistes et bénévoles de l’association ont pour mission principale de recenser les traces de femelles montées pour pondre sur la plage, d’identifier les tortues femelles en ponte, de confirmer la présence des nids et enfin d’inventorier le nombre de bébés sortis du nid et le nombre d’œufs pondus. Egalement, lorsque nécessaire, les équipes protègent les nids des prédateurs et portent assistance aux émergentes coincées ou présentant des blessures.

Depuis le début de la saison 2020-2021 qui se poursuivra jusqu’au mois d’avril 2021, plus de 189 traces de ponte ont été recensées sur tout l’atoll de Tetiaroa avec la confirmation de 87 nids pondus et 5 éclosions. Sur l’atoll, la moyenne d’œufs par nid observé est de 80.

(crédit photo : Te Mana o te Moana)

Lors des patrouilles de nuit, 20 nouvelles femelles ont été identifiées dont 2 d’entre elles avaient déjà été observées en ponte sur l’atoll : Arueroa identifiée en 2016 et Manureva identifiée en 2015, toutes les deux sur le motu Onetahi. La reconnaissance a pu se faire non seulement grâce à la pose de bagues numérotées sur les nageoires antérieures mais également par la photo-identification du profil de la tête, une caractéristique unique à chaque individu, équivalente aux empreintes digitales chez l’homme.

Les suivis satellitaires, permettant de suivre le déplacement des tortues qui avaient été réalisées les années précédentes grâce à la pose de balises, ont montré leur longue migration après les phases de ponte jusque dans les eaux fidjiennes avec un retour pour s’accoupler et pondre à nouveau à Tetiaroa tous les 3 à 5 ans.

(crédit photo : Te Mana o te Moana)

Ces études permettent de mieux comprendre le cycle de vie des tortues vertes et constituent une aide précieuse pour le développement de recommandations sur des mesures de protection.

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.