vendredi 7 mai 2021
A VOIR

|

Teahupoo : les riverains des rivières Ti’i rahi et Fauoro inquiets

Publié le

À Teahupoo, les résidents installés en bordure des rivières Ti’i rahi et Fauoro s’inquiètent des conséquences du non curage de ces cours d’eaux qui, en période de fortes précipitations, grignotent petit à petit leurs rives. Une situation dont le maire de la commune a fait part aux services concernés depuis 2 ans, sans aucune avancée à ce jour.

Publié le 01/09/2019 à 9:30 - Mise à jour le 01/09/2019 à 9:30
Lecture < 1 min.

À Teahupoo, les résidents installés en bordure des rivières Ti’i rahi et Fauoro s’inquiètent des conséquences du non curage de ces cours d’eaux qui, en période de fortes précipitations, grignotent petit à petit leurs rives. Une situation dont le maire de la commune a fait part aux services concernés depuis 2 ans, sans aucune avancée à ce jour.

Décalé de plusieurs mètres de son emplacement d’origine, ce puna tahora (en photo), une pierre symbolique, témoigne d’un bouleversement important survenu dans le lit de la rivière.

Un changement opéré au fil des ans, à chaque période de fortes précipitations. En l’absence de curage, la rivière déborde régulièrement sur les rives, provoquant au passage l’effondrement de murs de soutènement.

Autrefois, le curage était réalisé régulièrement par les résidents même du quartier. Mais aujourd’hui, plusieurs milliers de mètres cube de cailloux doivent être retirés, c’est pourquoi le maire de Teahupoo, Gérard Parker, a souhaité solliciter les services de l’Equipement. Une requête restée, selon lui, sans réponse.

Contacté par téléphone, le service de l’Equipement n’a pas été en mesure de nous donner plus d’information sur le sujet.

infos coronavirus