vendredi 3 décembre 2021
A VOIR

|

Raiatea et Taha’a veulent protéger leur lagon et préserver les ressources marines

Publié le

A l’instar de la commune de Bora Bora, les tavana de Raiatea et Tahaa veulent également règlementer leurs espaces maritimes et définir un plan de gestion afin de protéger leur lagon et préserver les ressources marines.

Publié le 19/11/2021 à 15:05 - Mise à jour le 19/11/2021 à 15:27
Lecture < 1 min.

A l’instar de la commune de Bora Bora, les tavana de Raiatea et Tahaa veulent également règlementer leurs espaces maritimes et définir un plan de gestion afin de protéger leur lagon et préserver les ressources marines.

Lors d’une réunion à Uturoa mercredi, plusieurs thématiques ont été abordées par les autorités présentes :

  • Les zones de mouillages tant pour les voiliers, que pour les paquebots ou yacht de luxe ;
  • Le nombre de mouillage par zone ;
  • La pose de nouveaux corps morts ;
  • La création d’une brigade nautique ;
  • La mise en place de plusieurs zones de Rahui.
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour l’assemblée, l’idée n’est pas de freiner le tourisme nautique, ou de léser la population, bien au contraire. Le but est d’éviter que le lagon de Raiatea/Tahaa n’aie à faire face à une prolifération de maisons flottantes qui pourraient nuire à l’environnement maritime. “Il y a eu des incidents sur le lagon avec les pêcheurs qui reviennent la nuit et qui rencontrent des voiliers sur les axes de navigation, et des petits conflits au niveau des ancrages sur les bancs de sable. On veut éviter que cela se gangrène et que la population se révolte parce que nous avons un souci de réglementation en Polynésie par rapport à la gestion des mouillages. (…) Il fallait d’abord faire le premier jet, et à partir de là, avoir une vision de ce qui va et ce qui ne va pas. Et là, avec ces retours enrichissants des différentes communes, on peut maintenant aller proposer à la population différentes possibilités pour améliorer la situation actuelle” indique Paul Beaumont, conseiller municipal à Uturoa, chargé de la gestion du lagon.

infos coronavirus