dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Raiatea : de la vente en vrac pour arrêter l’utilisation du sac plastique

Publié le

À Raiatea, un collectif d’agriculteurs, de transformateurs et consommateurs a trouvé, avec la vente en vrac, une alternative à l'utilisation de sacs en plastique. Une initiative qui séduit de plus en plus.

Publié le 07/09/2020 à 14:56 - Mise à jour le 07/09/2020 à 15:01
Lecture 2 minutes

À Raiatea, un collectif d’agriculteurs, de transformateurs et consommateurs a trouvé, avec la vente en vrac, une alternative à l'utilisation de sacs en plastique. Une initiative qui séduit de plus en plus.

Pour une première, l’initiative menée par ce collectif est une réussite. Malgré l’absence des sacs en plastique sur les étals, les produits partent comme des petits pains.

« On s’est demandé comment on pouvait aider les gens et rendre plus facile le fait de ne pas utiliser de sacs plastique, explique Romy, qui vend des fruits et légumes bio. Donc c’est pour ça qu’on a mis en place un système de consigne avec des petits bocaux et également des paniers en ni’au pour ceux qui n’auraient pas leur sac quand ils viennent ici. »

Sarah, qui proposait également ses produits, a elle aussi adopté ce mode de vie. Son rayon, c’est la transformation. Des formules culinaires faites à base de produits locaux ou certifiés bio. « J’essaie vraiment de faire avec un maximum de produits locaux mais pas uniquement, confie-t-elle. Et quand c’est du produit à emporter, je privilégie les produits certifiés biologiques. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une sensibilisation progressive pour tendre vers le zéro déchet et réduire l’impact sur l’environnement. Et quand il le faut, Sarah et Romy n’hésitent pas à le rappeler sur les réseaux sociaux. 

« En fait ça fait une semaine que tous les jours on poste sur nos pages Facebook respectives et tous les jours on a posté une photo de ce qu’on allait vendre, en rappelant à chaque fois qu’on allait le vendre en vrac, poursuit Romy. Donc c’est le début d’un projet qui, on l’espère, va prendre un peu plus d’ampleur au fur et à mesure. »

Pour sa prochaine vente en vrac, l’équipe espère que d’autres agriculteurs et transformateurs viendront se mêler à la fête.

REPORTAGERony Mou-Fat

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Déchets sauvages : Faa’a lance un appel au civisme

Les dépôt sauvages d’ordures ont la vie dure. Dans certaines communes de Tahiti, les policiers municipaux verbalisent les contrevenants. Ce n’est pas encore le cas à Faa'a, mais la brigade verte mène une campagne de sensibilisation contre l’incivisme. Ce matin, les muto’i se sont rendus sur les hauteurs de Pamatai et de Puurai pour faire passer le message.

Covid-19 : 1 517 cas et un nouveau décès

Une femme de 85 ans est décédée, ce vendredi, des suites de la COVID-19, annonce la Présidence dans un communiqué. Ce qui porte à 6 le nombre de décès au fenua depuis le début de la pandémie. Au total, 1 517 cas ont été identifiés depuis le 15 juillet.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV