lundi 2 août 2021
A VOIR

|

Raiatea : de la vente en vrac pour arrêter l’utilisation du sac plastique

Publié le

À Raiatea, un collectif d’agriculteurs, de transformateurs et consommateurs a trouvé, avec la vente en vrac, une alternative à l'utilisation de sacs en plastique. Une initiative qui séduit de plus en plus.

Publié le 07/09/2020 à 14:56 - Mise à jour le 07/09/2020 à 15:01
Lecture 2 minutes

À Raiatea, un collectif d’agriculteurs, de transformateurs et consommateurs a trouvé, avec la vente en vrac, une alternative à l'utilisation de sacs en plastique. Une initiative qui séduit de plus en plus.

Pour une première, l’initiative menée par ce collectif est une réussite. Malgré l’absence des sacs en plastique sur les étals, les produits partent comme des petits pains.

“On s’est demandé comment on pouvait aider les gens et rendre plus facile le fait de ne pas utiliser de sacs plastique, explique Romy, qui vend des fruits et légumes bio. Donc c’est pour ça qu’on a mis en place un système de consigne avec des petits bocaux et également des paniers en ni’au pour ceux qui n’auraient pas leur sac quand ils viennent ici.”

Sarah, qui proposait également ses produits, a elle aussi adopté ce mode de vie. Son rayon, c’est la transformation. Des formules culinaires faites à base de produits locaux ou certifiés bio. “J’essaie vraiment de faire avec un maximum de produits locaux mais pas uniquement, confie-t-elle. Et quand c’est du produit à emporter, je privilégie les produits certifiés biologiques.”

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une sensibilisation progressive pour tendre vers le zéro déchet et réduire l’impact sur l’environnement. Et quand il le faut, Sarah et Romy n’hésitent pas à le rappeler sur les réseaux sociaux. 

“En fait ça fait une semaine que tous les jours on poste sur nos pages Facebook respectives et tous les jours on a posté une photo de ce qu’on allait vendre, en rappelant à chaque fois qu’on allait le vendre en vrac, poursuit Romy. Donc c’est le début d’un projet qui, on l’espère, va prendre un peu plus d’ampleur au fur et à mesure.”

Pour sa prochaine vente en vrac, l’équipe espère que d’autres agriculteurs et transformateurs viendront se mêler à la fête.

infos coronavirus