dimanche 28 novembre 2021
A VOIR

|

Plongée sous-marine : observer la nature sans la perturber

Publié le

Des photos de plongeurs allant au contact des animaux sauvages ont récemment fait le tour des réseaux sociaux. La Diren rappelle que caresser les espèces protégées par le code de l'environnement est une pratique interdite et montre dans une vidéo comment admirer la faune marine sans la déranger.

Publié le 19/07/2021 à 10:35 - Mise à jour le 19/07/2021 à 10:35
Lecture < 1 min.

Des photos de plongeurs allant au contact des animaux sauvages ont récemment fait le tour des réseaux sociaux. La Diren rappelle que caresser les espèces protégées par le code de l'environnement est une pratique interdite et montre dans une vidéo comment admirer la faune marine sans la déranger.

Des photos de plongeurs caressant des animaux sauvages ont récemment circulé sur les réseaux sociaux. Si la direction de l’environnement (Diren) rappelle qu’il est interdit de toucher les espèces protégées par le code de l’environnement, certains internautes assurent que ce sont les animaux sauvages qui viennent chercher le contact.

Mais dans un communiqué, la Diren indique que “toute action pour obtenir une réaction spécifique d’un animal sauvage pour son simple divertissement peut-être dangereux et surtout est strictement interdite par le code de l’environnement”.

Il est notamment interdit d’utiliser un objet qui pourrait troubler de quelque manière que ce soit la tranquillité des espèces sauvages. Par ailleurs, attirer ces mêmes espèces à soi avec de la nourriture, que ce soit par “feeding” ou “smelling” est une pratique interdite lorsqu’elle risque de constituer une gêne pour les autres utilisateurs de l’espace ou risque d’attirer les prédateurs.

La Diren rappelle que le contact physique avec les espèces protégées par le code de l’environnement est interdit (crédit photo : réseaux sociaux/Diren)

Ce type d’interactions est particulièrement interdit avec les espèces protégées par la code de l’environnement, comme les requins, les raies Mobula et les mammifères marins.

En présence d’un animal sauvage, la Diren recommande la plus grande prudence afin de ne pas s’exposer soi-même ou exposer autrui à un risque quelconque.

infos coronavirus