lundi 24 janvier 2022
A VOIR

|

Papara : une association dénonce la présence d’une décharge sauvage

Publié le

Une décharge sauvage en plain coeur de Papara : c'est ce que dénonce une association de riverains de la commune. Carcasses de véhicules de chantier et de transport public rouillent sur le terrain qui jouxte le cimetière. Terrain qui, selon le président de l'association, continue à recevoir des détritus. Des investigations sont en cours. Mais les riverains ont décidé de passer à l'action...

Publié le 08/12/2021 à 10:02 - Mise à jour le 08/12/2021 à 10:02
Lecture < 1 min.

Une décharge sauvage en plain coeur de Papara : c'est ce que dénonce une association de riverains de la commune. Carcasses de véhicules de chantier et de transport public rouillent sur le terrain qui jouxte le cimetière. Terrain qui, selon le président de l'association, continue à recevoir des détritus. Des investigations sont en cours. Mais les riverains ont décidé de passer à l'action...

Des véhicules de chantier rouillés, ferrailles, meubles cassés et encombrants s’entassent sur un terrain situé dans la vallée Temarua à proximité du cimetière et du parc à matériel. Une première plainte a été déposée il y a un an par les membres de l’association A Aupuru Ia Papara, qui récidivent. “La gendarmerie a envoyé des experts pour sonder le sol. Il en est sorti que c’est très pollué, avec des pneus, des machines à laver… Le gros dépotoir, de l’époque, lui il est bien enfoui d’il y a très longtemps. Mais depuis ça a été remblayé. Là, on peut trouver des anciennes ambulances de la commune de Papara, un mini bus de la commune qui a été écrasé et enterré…”, explique le président de l’association et ancien élu de la commune Bernard Roure.

Ces administrés dénoncent l’immobilisme de la mairie. Pire, selon Bernard Roure, la commune serait l’un des pollueurs… “J’ai vu les camions de la commune de Papara lors d’une intervention pour moi dans le cimetière, qui déchargeaient des encombrants. C’est révoltant. Je redépose plainte encore une fois (…) parce que ça continue et ça s’aggrave de plus en plus.”

“C’était la brousse avant, explique de son côté Fabien Rima, conseiller municipal de Papara en charge de la sécurité. Et comme je l’ai dit, quand on est venus, il y avait déjà ces déchets là et nous on est là pour nettoyer. On attend la presse de Fenua Ma qui va arriver dans la commune.”

Des explications peu argumentées face à un ex-élu qui ne manque pas d’épingler la majorité. Et déjà Bernard Roure, évoque son prochain cheval de bataille : l’éclairage public. Mais les mésententes au sein du conseil municipal anéantissent les différents projets d’amélioration du cadre de vie et des services.

infos coronavirus