mardi 7 décembre 2021
A VOIR

|

Palangrier échoué à Anuanurunga : l’armateur accepte de verser la caution de 150 millions de Fcfp

Publié le

Le thonier chinois saisi le 22 octobre dernier va pouvoir reprendre la mer. Il appartient à l'armateur du navire échoué à Anuanurunga. Avec cette saisie conservatoire, le Pays voulait le pousser à payer les frais de démantèlement de son palangrier échoué.

Publié le 29/10/2021 à 12:11 - Mise à jour le 29/10/2021 à 12:21
Lecture < 1 min.

Le thonier chinois saisi le 22 octobre dernier va pouvoir reprendre la mer. Il appartient à l'armateur du navire échoué à Anuanurunga. Avec cette saisie conservatoire, le Pays voulait le pousser à payer les frais de démantèlement de son palangrier échoué.

L’armateur propriétaire du navire échoué sur le récif de l’atoll de Anuanurunga vient de payer la caution de 150 millions de Fcfp exigée par le tribunal. Ce versement va permettre de lever la saisie conservatoire de son autre thonier, immobilisé dans le port de Papeete. Cette saisie avait été faite car le propriétaire chinois ne manifestait aucune intention de financer le démantèlement de son premier navire échoué depuis juillet à Anuanurunga.

Depuis ce matin, le navire saisi est autorisé à quitter le port de Papeete et à regagner les eaux internationales. Les 150 millions de Fcfp serviront à financer tout ou partie des opérations de démantèlement du palangrier échoué, si le propriétaire chinois ne s’acquitte pas de ses obligations. Sous la pression de la procédure judiciaire, ce dernier semble toutefois avoir pris contact avec un prestataire en vue de procéder aux travaux de démantèlement de son navire à Anuanurunga.

infos coronavirus