mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Opération : « Paea, ma ville propre »

Publié le

Plus de 150 personnes ont répondu à l’appel de l’association Tomite Taurua Rau no Paea pour la 4ème édition de "Paea, ma ville propre", une opération de nettoyage du bord des routes et des plages de la commune.

Publié le 07/09/2019 à 15:21 - Mise à jour le 07/09/2019 à 17:07
Lecture < 1 min.

Plus de 150 personnes ont répondu à l’appel de l’association Tomite Taurua Rau no Paea pour la 4ème édition de "Paea, ma ville propre", une opération de nettoyage du bord des routes et des plages de la commune.

Chaque année, deux opérations de ramassage de déchets sont lancées dans cette zone de Paea. Et malheureusement, Simone et ses amis ne peuvent que constater le désintérêt de la population à la préservation de leur cadre de vie. « Il y a toujours des gens qui prennent notre Pays pour une poubelle » déplore Simone.

(Crédit photo : Tahiti Nui télévision)

Il aura fallu deux heures à ces bras armés pour nettoyer la zone du PK 18 à la grotte de Maraa. « Cela s’est très bien passé. On a remarqué qu’il y avait moins de déchets. On a donc fini plus tôt que d’habitude. Le tri s’est fait sur place. On est contents. (…) Nous pensons que les habitants, de Paea en tout cas, ont pris conscience de l’importance de l’environnement, et qu’il faut garder notre ville propre » explique Ahitiitera Toromona, secrétaire de l’association Tomite Taurua Rau no Paea.

Une seconde opération de nettoyage est déjà programmée. Cette fois-ci, elle aura lieu au bord des plages, au mois de novembre.

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...