samedi 27 novembre 2021
A VOIR

|

Nature et culture : Tahiri Valley, un site pour se déconnecter, à quelques minutes de Papeete

Publié le

Tahiri Valley, un havre de paix dédié à la nature et à la culture : c’est le projet ambitieux d’un jeune entrepreneur. Situé à l’intérieur de la vallée de Hamuta à Pirae, à seulement 5 minutes de la ville, le site est entouré de sentiers de randonnée.

Publié le 07/11/2021 à 16:42 - Mise à jour le 08/11/2021 à 9:07
Lecture 2 minutes

Tahiri Valley, un havre de paix dédié à la nature et à la culture : c’est le projet ambitieux d’un jeune entrepreneur. Situé à l’intérieur de la vallée de Hamuta à Pirae, à seulement 5 minutes de la ville, le site est entouré de sentiers de randonnée.

Au coeur de la vallée de Hamuta, au milieu d’une nature luxuriante, un site accueille des visiteurs. D’une capacité maximale de 200 personnes, Tahiri Valley est propice à divers ateliers culturels ou de bien-être. Et les possibilités sont multiples… “On a voulu proposer un espace dans la nature où les gens peuvent venir se reposer, se ressourcer, passer un bon moment en famille et à 5 minutes de la ville. Il y a des sentiers où les gens peuvent aller se promener. On est déconnecté de la ville, on propose aussi des séances de yoga”, détaille Tirianu Walker gérant du lieu.

À la découverte des vestiges, une randonnée de 3 heures chargée d’histoires et de légendes est proposée. Jennifer Faremiro guide les visiteurs : “On va jusqu’au fond de la vallée où on atterri à une cascade. On termine sur le marae tupuhaea.”

L’activité a démarré sur les chapeaux de roue avec une vague de réservations. Mais le covid est passé par là… “C’est vrai qu’avant le dernier confinement on avait plein de réservations mais on a été obligés d’annuler, regrette Tirianu. C’est difficile surtout qu’on n’a pas d’aide du territoire. On essaie d’avancer quand même. Il faut positiver parce que si on commence à broyer du noir on avance pas. C’est un super spot, les gens viennent, il n’y a pas de problème.”

Positif, le jeune homme veut croire au potentiel de son projet. Voilà dix ans qu’il travaille sur cet espace vert. Un projet dans lequel il a investi sur fonds propres. Aujourd’hui, il reste encore quelques aménagements à terminer et l’entrepreneur ne s’en cache pas : les sponsors sont les bienvenus par les temps qui courent.

infos coronavirus