fbpx
lundi 18 novembre 2019
A VOIR

|

Les maisons en terre, simple, écolo et économique

Publié le

Construire une maison grâce à des sacs de terre... C’est possible selon l’association "Objectif terre" qui travaille depuis 2015 à la création d’un prototype. Objectif : réduire les circuits d’approvisionnement en matériaux, diminuer les coûts de construction mais surtout valider une architecture adaptée en Polynésie.

Publié le 27/10/2019 à 16:00 - Mise à jour le 28/10/2019 à 14:40
Lecture 2 minutes

Construire une maison grâce à des sacs de terre... C’est possible selon l’association "Objectif terre" qui travaille depuis 2015 à la création d’un prototype. Objectif : réduire les circuits d’approvisionnement en matériaux, diminuer les coûts de construction mais surtout valider une architecture adaptée en Polynésie.

Et si les maisons devenaient moins chères à construire ? Grâce aux habitations alternatives, il n’est plus nécessaire de s’endetter à long terme. C’est en tout cas un des objectifs de l’association « Objectif terre » qui a créé ce prototype.

David Chauvin architecte et président de l’association “Objectif terre” explique que la construction est faite avec des sacs remplis de terre, de la terre récoltée tout près du site de construction. On empile les sacs les uns au dessus des autres pour former une paroi. La paroi est ensuite recouverte d’un enduit à base de terre puis d’un mélange de sable et de chaux qui va permettre de protéger la terre contre les intempéries.

Photo: Tahiti Nui Télévision

Pour réaliser ce référentiel, 25 personnes ont travaillé sur le projet depuis 2015. L’idée étant de pouvoir réaliser soi-même son habitat de façon plus écologique. Le pays cherche à augmenter le nombre de logements sociaux disponibles. Et lors des assises de l’habitat qui se sont tenu la même année, il a demandé s’il était possible de faire de l’autoconstruction. L’idée de l’équipe de David Chauvin c’était de “trouver une technique qui soit à la fois simple, qui soit écologique, qui soit économique et qui soit anticyclonique”.

Photo: Tahiti Nui Télévision

En plus de la réduction des circuits d’approvisionnement en matériaux et des coûts de construction, cet habitat est adapté à la Polynésie. Le prototype, financé par le service de l’énergie et l’ADEME, a passé tous les tests de viabilité avec succès. S’il faut encore plusieurs étapes avant que les professionnels s’en emparent, l’association assure que les particuliers peuvent d’ores et déjà réaliser eux-mêmes leur construction.

Et sachez qu’une formation à destination des particuliers doit avoir lieu en novembre. Pour en savoir plus, nous vous invitons à contacter l’association “Objectif terre“.

Photo: Tahiti Nui Télévision

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Culture de cannabis : Guy Laliberté mis en examen,...

Le milliardaire Guy Laliberté a pu quitter libre le Palais de justice cet après-midi après avoir été présenté à un juge d’instruction. Le fondateur du célèbre Cirque du Soleil a été mis en examen pour détention de cannabis et a été placé sous contrôle judiciaire. Une expérience qu il a trouvé "pas très accueillante".

Un fare compost pour la première fois au fenua

C’est une première en Polynésie : la mairie de Pirae met à disposition un composteur collectif sur le site de Matatevei. Financé par l’Ademe, le fare s’adresse essentiellement aux administrés du coin.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X