lundi 13 juillet 2020
A VOIR

|

Les baleines sont de retour en Polynésie, Mata Tohora prépare de nouveaux programmes de sensibilisation

Publié le

Les baleines sont de retour dans nos eaux pour le plus grand bonheur des passionnés de cétacés. Mais l'approche de ces mammifères marins doit se faire dans les règles, pour leur bien, rappelle l'association Mata Tohora.

Publié le 27/05/2020 à 17:10 - Mise à jour le 31/05/2020 à 12:10
Lecture 2 minutes

Les baleines sont de retour dans nos eaux pour le plus grand bonheur des passionnés de cétacés. Mais l'approche de ces mammifères marins doit se faire dans les règles, pour leur bien, rappelle l'association Mata Tohora.

Les baleines sont de retour au fenua ! REGIS Technical Diving a publié des photos sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Ils profitent du confinement pour créer une plateforme éducative

Selon Mata Tohora, les cétacés sont en fait revenus dans nos eaux depuis plusieurs jours. « Nous avons déjà observé des baleines à bosse à plusieurs reprises depuis mi mai. Nous sommes restés discrets pour leur laisser le maximum de temps de quiétude avant la ruée. Le dérangement des baleines sur Tahiti et Moorea est toujours présent, chaque année, autant par les plaisanciers que les opérateurs professionnels », explique Agnès Benet, docteur en biologie marine et fondatrice de l’association de protection des mammifères marins.

Elle note cependant malgré tout que « beaucoup de personnes sont maintenant plus respectueuses par rapport à 2012. Les 8 années de travail sans relâche de Mata Tohora en sensibilisation, étude et intervention d’urgence notamment dans les passes et les lagons ont permis d’ouvrir les consciences sur cette nécessité de respecter ces animaux qui restent vulnérables malgré leur taille. »

L’association opère grâce à un réseau d’observateurs sur une trentaine d’îles qui « permet de réagir rapidement en cas d’urgence et sensibiliser ».

Lire aussi – Observation des baleines en Polynésie : de nouvelles règles à respecter

Pour rappel, observer les baleines doit se faire dans le respect des règles d’approche : « Les règles d’approche dictées par le code de l’environnement du gouvernement sont parfaites pour observer les cétacés en limitant le dérangement au maximum. Si chaque règle est respectée elles peuvent évoluer sans modifier leur comportement donc sans pression. Le problème est que le nombre de bateaux augmente chaque année autour des baleines. Leur temps de quiétude est quasiment nul en raison d’un va et vient de bateaux du lever du soleil à la tombée de la nuit. Mata Tohora prépare de nouveaux programmes cette année pour renforcer encore plus la sensibilisation, la connaissance et la protection sur l’eau. »

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une famille de braqueurs jugée au tribunal

Principaux protagonistes de l’affaire : trois frères de la famille Tchen ainsi que leur père. Une fratrie bien connue de la justice car...

Foncier : les modalités de cession de terres au...

Le ministre de l’Économie verte, ministre en charge des affaires foncières, Tearii Alpha, a convié le président Edouard Fritch à ouvrir, lundi, la matinée de présentation de la mesure de restitution des terres de Rurutu et de Rimatara pour les familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers dans ces deux îles. Cette réunion, qui a rassemblé plus de 400 personnes, s’est tenue dans un des amphithéâtres de l’Université de la Polynésie française, à Punaauia.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV