vendredi 12 août 2022
A VOIR

|

Les baleines de retour en Polynésie, les associations sur le front de la sensibilisation

Publié le

Elles restent pour l'instant discrètes, mais certaines ont tout de même pu être observées au large de Tahiti et Moorea. Les baleines sont arrivées au fenua. Les associations, elles, ne relâchent pas leurs efforts de sensibilisation.

Publié le 21/07/2022 à 16:53 - Mise à jour le 28/07/2022 à 9:55
Lecture 2 minutes

Elles restent pour l'instant discrètes, mais certaines ont tout de même pu être observées au large de Tahiti et Moorea. Les baleines sont arrivées au fenua. Les associations, elles, ne relâchent pas leurs efforts de sensibilisation.


Les baleines sont dans nos eaux. Quelques cétacés ont été aperçus ces derniers jours, notamment sur la côte Ouest de Tahiti.

Les baleines à bosse viennent dans les eaux polynésiennes pour donner naissance à leurs petits. Elles sont en général visibles en plus grand nombre début août. Elles viennent près des récifs, dans les baies et les lagons pour mettre leurs baleineaux à l’abri des prédateurs (requins, orques, et baleines mâles). Il est donc important de les laisser tranquilles. “Tout dérangement provoque une fuite vers le large, c’est-à-dire vers les prédateurs, qu’elles cherchent à éviter”, rappelle Agnes Benet, biologiste marin et fondatrice de l’association Mata Tohora.  

Si de plus en plus de personnes sont sensibilisées au respect des règles d’approche, beaucoup continuent de les enfreindre.

Dans un objectif pédagogique, les associations du fenua ont mis en place plusieurs dispositifs. Mata Tohora publie tous les mercredis sur les réseaux sociaux, des vidéos.

L’association pour la protection des mammifères marins va également renforcer sa présence sur le terrain et porte différents projets dont “la route des cétacés”, en partenariat avec le Musée de Tahiti et des îles, qui devrait démarrer bientôt. “L’idée est de sensibiliser le public aux mammifères marins, à l’observation respectueuse et partager nos connaissances en écologie, biologie et éthologie des cétacés.”

Mata Tohora prépare aussi une collaboration avec Yannick Bestaven, navigateur, champion du Vendée Globe 2021. Agnes Benet a également été approchée pour travailler sur la saison 3 du dessin animé Oum, le dauphin blanc (diffusée notamment sur Tahiti Nui télévision). “Ils ont contacté Mata Tohora l’année dernière pour me proposer d’être leur conseiller scientifique, afin que les dessins animés de la saison 3, à venir très bientôt, soient pédagogiques, instructifs et permettent d’apporter des éléments scientifiques aux enfants. L’idée est de sensibiliser et de protéger les cétacés à travers ce dessin animé connu en métropole et en Polynésie.”

Mata Tohora possède par ailleurs un grand réseau d’observateurs dans les iles de tous les archipels. “Toute personne intéressée pour faire partie du réseau d’observation est la bienvenue”, souligne Agnes.

L’autre association qui œuvre pour la protection et la conservation des cétacés en Polynésie, Oceania, lance également une nouvelle opération destinée au grand public. Baptisée Hono Tai, elle a pour objectif de sensibiliser à l’observation des cétacés depuis la terre et de récolter des données via l’application OBSenMER.

Si la Route des cétacés de Mata Tohora se fera à Tahiti, Hono Tai se déroulera à Moorea tous les mercredis matins jusqu’en octobre. Une opération qui devrait être renouvelée chaque année. “Les moments de rencontre et d’échange avec la population sont pour toute notre équipe très précieux”, explique la fondatrice Charlotte Esposito. 

PRATIQUE
Pour devenir observateur avec Mata Tohora : [email protected] 
Retrouvez les dates de l’opération Hono Tai d’Oceania, en cliquant ICI

infos coronavirus